AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une interview secrète.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dimitri PetrenkoSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant des gardes rougesSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant des gardes rouges
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 24
Localisation : Prypiat, Ukraine.

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: AK-104 + Poigné + Viseur Kobra.
Arme n°1:: Saiga-12.

MessageSujet: Une interview secrète.   Mer 31 Mar - 23:38

La nuit commencé a tomber sur la capital russe, il fessait froids aussi, environ moins 2 degrés, des température de saison pensa le Major Valéry Lebedjev. Il devait faire la description enregistré d'un des généraux les plus important de la Fédération Russe et ceci ne l'enchanter guère car si il fessait une erreur même minime, il serait sans doute destituer de son poste et envoyer dans un bureau avec le rôle de larbin. Lebedjev regarda sa montre, 18H56, il était temps de partir pour le niveau 3 des bureaux du GRU, il se mit donc en route pour son "Interview", qui il espère se passeras plutôt bien pour lui, mais il devait se calmer car arrivait devant le chef des Spetsnaz en étant un peu paniquer sonnerais a coup sur son glas.

Lebedjev prit l'ascenseur pour le niveau -3 qui était à l'origine la zone destiné à l'interrogatoire des prisonniers de guerre important et des espions étranger, le plus souvent américain. Il arriva ensuite devant la salle numéro 7, c'est ici qu'il devait rencontrer le Général Sergeï Yuri Izotov, une légende vivante d'après le rapport sous la main de Lebedjev, il avait fait de nombreux conflit un peu partout dans le monde, il avait même mener un assaut contre le QG d'une faction terroriste gigantesque du nom: " Le monde Sans Frontière ", un groupe para-militaire disposant d'arme de toute dernière génération. Mais Valéry ne voulait pas se gâcher sa curiosité et ferma donc le dossier, il était la pour enregistrer la biographie de cette homme pour une raison qu'il ne connaissait même pas. Il soupira et entra dans la pièce.

Le général était assis sur une chaise devant une table en métal inoxydable au centre de la pièce, il se retourna en voyant Lebedjev entrer, le Major referma la porte et fit le salut militaire, chose que le Général rendu presque immédiatement, Valéry en conclut donc que le général Izotov devait être très ponctuel et très attache au règlement militaire, une chose de plus en plus rare chez les militaires Russe. Lebedjev pris la chaise et s'assis dessus, il posa le dossier fermer sur la table et regarda le général droit dans les yeux, ses yeux inspirait une espèce d'auras de respect et d'autorité quand on le regardait en profondeur, leur couleur bleu-gris électrique renforcer cette sensation de respect. Puis Lebedjev regarda le visage de la légende vivante, il était blond avec des cheveux bien ranger d'un coté et replacer vers l'arrière, ses cheveux blond était un peu blanchi, preuve que le Général n'était pas tout jeune pourtant son visage ne laissait pas paraître beaucoup de ride. Enfin il avait finis le tour du visage du général, il en vint au sujet principal et sortis de sa poche un enregistreur a bande magnétique, un objet certes ancien et obsolète mais toujours aussi efficace pour retrouver, Lebedjev l'activa et dit:

- Entretien numéro KA47315-JK26, sujet, Général de brigade Sergeï Ivan Izotov, entretien mener par le Major lebedjev, deuxième bureau, troisième directorat, G.R.U. Alors Général, par quoi commençons nous ?


Le général Izotov prit son verre d'eau et bus une longue gorgé pour se rafraichir la voix, puis il reposa le verre avant de dire de sa voix semi-grave.

- Par où commençons nous major ? Et bien a vous de me le dire puisque vous êtes charger de mon entretiens.


- Naturellement camarade Général, mais voyer vous, je n'ai pas l'habitude d'interroger des officier comme vous. Enfin, si vous me racontiez votre enfance ?

- Mon enfance ?! Et bien il n'y a pas grand chose à dire la dessus a vrais dire, je suis né à Mourmansk en 1969, ma mère était membre de la préfecture à l'époque et mon père travailler dans les chantier naval de Poliarnie, je le voyait que très peu en ces temps de... "Guerre". J'ai passé mes examens avec mention bien, mais voyant que aucun métier ne m'intéresser réellement, j'ai décidais de m'engager dans l'armée à l'âge de 18 ans. Mon baptême du feu fut l'Afghanistan où j'y servis jusqu'à la fin en 1989, quand j'y suis aller, j'était une simple recrue, et quand je suis rentrer chez moi, j'était lieutenant.

- Lieutenant ? Qu'avez vous fait pour avoir ce grade camarade Général ?

- J'ai fait mon devoir de soldat voyons, on me disais de tuer je tuer, rien d'autre enfin peut être le fait que je n'ai pas participer au acte de viole et d'assassinat commis par mes "frère d'arme", et aussi grâce au 7 vie sauver des mains des rebelles moudjahidines.


- Intéressant, mais continuer je vous pris.

- Après cette guerre et l'éclatement du bloc de l'Est, j'ai été affecter au sein d'une petite compagnie blinder en Tchétchénie. Puis en 1994 la guerre a éclatait dans ce lieu du Caucase. le président de l'époque, Boris Eltsine, ordonna a tout les bataillons de faire route vers les villes de la régions Tchétchène. Ma compagnie et moi somme aller dans les montagnes où nous y somme rester jusqu'à la fin du conflit en 1996, je suis revenus dans mon pays avec le grade de Capitaine. Plus tard en 1999 j'ai diriger ma compagnie une fois de plus en Tchétchénie pour y prendre d'assaut des localités près de Grozny qui était notre principal objectif, mais je n'y mettrais jamais les pieds.

Lebedjev écoutait avec une certaine admiration, cette homme en face de lui avait fait des guerres courte mais très prometteuse pour lui car augmenter en grade à cette vitesse, il était sur qu'il devait finir général à notre époque actuel. Mais il n'avait pas finis son récit.

- En 2008 je me suis distinguer en Géorgie où j'ai planifiait et participer à l'assaut sur Tbilisi, à cette époque j'était commandant et je peut vous dire que des colonels avaient été très impressionnaient par mes rapport de combat et ma participation active sur les lieux des combats. Après quoi, j'ai été promue au grade de colonel et en recevant la médaille d'honneur du pays, pendant 4 autres années, j'ai activement participer a l'entraînement des troupes de combat Russe pour la lutte urbaine, un domaine où j'excelle bien avec les combat en zone montagnarde.

- Bien bien, et maintenant si vous le voulez bien, parlons un peu de votre offensive sur le Q.G de l'organisation "Le Monde Sans Frontière". De quoi il s'agissait en faite ?

La question sembler gênait le général Izotov, et sans prévenir il se leva, il était très imprésionnant dans son costume de général, du haut de son mètre 90 on aurait dit un mastodonte sur un ring de boxe près a frapper son adversaire, il avait une musculature forte pour son âge, de large épaule avec des trapèzes autant impressionnante. Le général se dirigea d'un pas lent et boiteux vers le major qui sembler un peu terroriser en face du général debout devant lui, il devait se sentir minuscule. Puis, Izotov s'assis sur la table éteignis l'enregistreur avant de joindre ses mains et de posait son regard d'aigle sur Lebedjev.

- Écoutait major, je sais que vous devez m'interroger sur mon passé mais sur cette opération, je préfère que rien ne sorte de cette pièce ! Compris !

- D... Da camarade général, mais pourquoi ?

- Pourquoi ?! Car cette opération a failli coutais la vis à tous mes hommes et à moi. Dans le dossier il est dis que cette opération c'est dérouler en 2015, il se sont gourée juste d'une année, ca c'est passé en 2016, moins de 2 heures avant la guerre atomique au Moyen-Orient.

- Et... Où se situer cette base ?

- Elle se situer au environs de... Karbala je croit, à environ 60 KM à l'ouest dans le désert. Notre attaque était secrète, on nous larguer depuis les derniers Antonov-265 à 5 KM de la cible, trop près pour être discret, résultat j'ai perdus 1/5 de mes effectif avant atterrissage, bien sur après nous avons massacrer les terroristes qui était certes bien armé mais pas organiser au vus de notre assaut soudain, mais avant la victoire final et la destruction de leur bâtiment central, douze missile SS-10 soviétique on était lancer dans 12 directions différente. Nous n'avons hélas pas pus éviter cette catastrophe qui nous a au final bien aider en réduisant le Moyen-Orient en cendre.

La réponse glaça le sang de Lebedjev, cette homme avait assister en directe à la fin du Moyen-Orient sans rien pouvoir faire, quelle sensation horrible a dut avoir le général et quand il lui répondit le bien que sa a fait à leur mère patrie, il était tous simplement étonner et indigner, comment un homme comme Izotov pouvait dire des choses pareil, dans son dossier il était dis que le Général était un humaniste et préférais battre en retraite pour minimiser les pertes humaine. Lebedjev baissa le regard et prit l'enregistreur et l'activa.

- Entretien numéro KA47315-JK26 terminé.

Tous avait été dis dans cette entretien qui duras près d'une demi-heure.

_________________


"Ce grand mal... d'où est-ce qu'il est venu ? Comment il c'est faufiler dans le monde ? Quelle graine, quelle racine la fait pousser ? Qui fait ça... Qui nous tue... Qui nous arrache la vie et la lumière et nous montre pour nos narguer ce qu'on aurait put connaître... Est-ce que cette noirceur et en toi aussi ? A tu toi aussi traverser cette nuit ?"


Question du Lieutenant Dimitri Petrenko à un ami Européen après la campagne de Chine en 2014.

"la violence a réglé dans l'histoire plus de questions que n'importe quel autre facteur."

Écrivain Américain du XXème Siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilad RoyantEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la 94eme BCEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la  94eme BC
avatar
Messages : 373
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 23
Localisation : Avalon

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Wilson Combat Spec Ops + G10 x2
Arme n°1:: Famas / SKW-338

MessageSujet: Re: Une interview secrète.   Dim 4 Avr - 8:06

J'aime !!!

_________________


"The sun's comin'up. Even after the darkest nights, morning always comes."
"Enemy of my enemy is my friend"

" Le parachute te porte, les ailes du grand Saint Michel te supportent, l'étoile te guide. Les lauriers te rappellent la gloire des Anciens, la couronne de chêne, la force qui caractérise les parachutistes. Mais la mort te guette et elle est représentée par le noir entre les suspentes ".





"Tu feras la guerre avec prudence."

- Devise de la 94 ème d'assaut

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YulJeune recrueavatar
Messages : 18
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 44
Localisation : confidentiel

MessageSujet: Re: Une interview secrète.   Jeu 8 Avr - 18:20

Quelques fautes d'accord, le même genre que pour Gilad, mais l'histoire est accessible surtout grâce aux couleurs qui aident à savoir qui parle.

Avis FAVORABLE

_________________
Quand y'a un doute, c'est qu'il n'y a pas de doute.
(De Niro dans "Ronin")


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ggmdta.free.fr
Gilad RoyantEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la 94eme BCEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la  94eme BC
avatar
Messages : 373
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 23
Localisation : Avalon

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Wilson Combat Spec Ops + G10 x2
Arme n°1:: Famas / SKW-338

MessageSujet: Re: Une interview secrète.   Dim 9 Mai - 9:40

Bon je Valide et j'envoie dans les fiches validés

_________________


"The sun's comin'up. Even after the darkest nights, morning always comes."
"Enemy of my enemy is my friend"

" Le parachute te porte, les ailes du grand Saint Michel te supportent, l'étoile te guide. Les lauriers te rappellent la gloire des Anciens, la couronne de chêne, la force qui caractérise les parachutistes. Mais la mort te guette et elle est représentée par le noir entre les suspentes ".





"Tu feras la guerre avec prudence."

- Devise de la 94 ème d'assaut

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une interview secrète.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une interview secrète.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une interview de Jean Raspail
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Interview Cedras
» interview de lichen par jol sur les futur modifications
» [09/06/11] SWTOR E3 : Interview de Daniel Erickson par Fureur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
End War :: Fiche De Présentation :: Fiches validées.-