AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contexte Chronologique complet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Virgil 1.1IA du ForumIA du Forum
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 8
Localisation : Ici Et Là

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Banator 2011
Arme n°1:: Kickator 2011

MessageSujet: Contexte Chronologique complet   Sam 9 Nov - 11:27

:::::: Le contexte chronologique annonce des événements fictifs pour la plupart. ::::::
:::::: Les heures sont les heures locales. ::::::




2013



L'année débute avec l'accalmie de la crise financière. La pression boursière diminue, le prix du baril de pétrole est stable autour de 120$ le baril. Le FMI accorde un sursis à plusieurs pays pour le remboursement de leurs prêts.


  • 11/01 : Début de l'opération Serval au Mali, sous mandat de l'ONU
  • 20/01 : Barack Obama est réinvesti à la Maison Blanche.
  • 11/02 : Le Pape Benoit XVI annonce sa renonciation
  • 12/02 : La Corée du Nord fait de nouveaux essais nucléaires. Forte condamnation de la communauté internationale.
  • 13/03 : Jorge Mario Bergolio est élu Pape.
  • 15/04 :
    14h50 - Attentats de Boston. Pendant deux heures, aucun avion ne survolle la côte Est des Etats-Unis.
  • Juin  : Emeutes en Italie, en Espagne, au Portugal et en Grèce contre les régimes d'austérité. Le gouvernement grec est destitué. En Italie, la lutte s'engage entre les extrêmes pour le pouvoir.
  • 09/08 : L'Allemagne et la France lancent l'idée d'une Union Européenne ayant des capacités législatives. Le Cac 40, le FTSE et le DAX prennent 11 % à la fermeture.
  • 28/08 : L'Italie organise des élections législatives. L'extrême gauche l'emporte avec 67% des sièges.
  • 31/08 : Le Parlement italien impose un nouveau gouvernement pro-europe et socialiste.
  • 01/09 : Sigmar Gabriel, Président du SPD, est élu Chancelier Fédéral d'Allemagne.
  • 21/10 : Assassinat du chef de la police de Mexico par un cartel de la drogue. Le Président mexicain en appelle aux Etats-Unis pour trouver les moyens humains et matériels afin de lutter contre les trafics.
  • 14/11 : Les Etats-Unis annoncent, dans un communiqué, la volonté de créer un plan continental de lutte contre le trafic de drogue.
  • 26/12 : Le Président mexicain Jose Ruiz-Peña, le Premier Ministre Canadien Hugh Turle, et le Président américain Barack Obama se retrouvent au Brésil pour signer l'ASNA, l'Accord de Sécurité Nord-Américain, visant à lutter contre la drogue en donnant notamment aux corps de police mexicains de le faire.
  • 27/12 :
    10h21 - Le convoi des trois dirigeants est attaqué par un groupe de révolutionnaires mexicains. Le canadien est tué dans l'attaque.
    10h34 - Le contact entre le convoi et l'ambassade des Etats-Unis est perdu.
    19h01 - Les deux Présidents sont retrouvés par la 13e Unité Expéditionnaire des Marines, déployée en ville à 14h. Ils sont évacués dans la demi-heure qui suit. Les images, retransmises en direct sur CNN, de l'arrivée des deux hommes sur l'USS America, fait la joie de la communauté internationale.




2014



  • 19/01 :
    20h30 - Mexico est annoncée pacifiée par le porte-parole de l'US Army, qui y avait déployé 3 brigades d'infanterie et 1 brigade de soutien aéroporté.
  • 03/02 : L'ONU vote une résolution contre la Syrie permettant l'envoi de casques bleus afin de faire cesser les hostilités. La Russie désapprouve mais vote tout de même, forçant l'application de la mention "pas de tir" pour l'intervention.
  • 07/02 : Les premiers casques bleus entrent en Syrie.
  • 28/02 : 81 soldats de l'ONU tués en Syrie dans l'attaque d'un convoi par le régime.
  • 01/03 : L'OTAN décide le déploiement de troupes en Syrie.
  • 02/03 : Les premières troupes de l'OTAN, britanniques, entrent en Syrie.
  • 24/05 : Les combats ont cessé à Damas, Alep et Homs, les 3 plus grandes villes du pays.
  • 25/05 : Bachar el-Assad fuit vers le Quatar.
  • 12/06 : Premières élections législatives en Syrie.
  • 13/06 : L'Egypte s'embrase à cause du coût de la vie et du chômage.
  • 14/06 : Les émeutes de la veille ne connaissent pas de suite.
  • 15/06 : Un sommet d'urgence des dirigeants européens fait naitre plusieurs interrogations quand à la survie de l'Europe.
  • 18/06 : Après 3 jours de tractations pour les Présidents, ministres de l'Economie, de la Défense et des Affaires Etrangères de chaque pays, le porte-parole de la réunion, alors ministre des Affaires Etrangères espagnoles, annonce l'exclusion de l'Europe de la Roumanie, la Bulgarie, la Croatie et la Turquie.
  • 20/06 : Les grandes places boursières européennes ont pris 14% depuis l'annonce de l'exclusion de certains pays de l'UE.
  • 23/06 : François Hollande se "félicite de la décision difficile mais obligatoire de se séparer de certains pays", qui permettra à l'Europe de "sortir de la crise".
  • 08/07 : Fin des émeutes en Egypte, après la promesse de réformes profondes.
  • 02/08 :
    16h17 - La Corée du Nord lance deux missiles balistiques intercontinentaux. L'un survole Tokyo, avant de s’abîmer au niveau de la Fosse du Japon. Le second s'écrase en mer après 7 secondes de vol.
    16h25 - La Corée du Sud ferme ses frontières, et met son armée en état d'alerte. L'USS George Washington est dépêché en Corée du Sud. La communauté internationale réagit vivement.
    16h54 - L'USS Clarence E. Walsh, navire de guerre de l'information, subit une attaque informatique. Ses systèmes de propulsion et de détection sont mis hors d'état. Sept minutes plus tard, un missile sol-mer provoque l'explosion de son réservoir de carburant. Sur les 400 hommes d'équipage du croiseur, deux ont survécu. La 7e flotte passe en Defcon 2, les Etats-Unis lancent le blocus de la Corée du Nord.
  • 03/08 :
    00h30 - La Corée du Nord lance l'assaut sur les frontières coréennes, soutenue par des annonces du Président Russe, Vladimir Poutine. Les troupes de l'OTAN sont débordées.
    02h26 - 12 000 tués chez les troupes de l'OTAN, principalement les Coréens du Sud, qui perdent Seoul sous les nombreux chars et les hélicoptères du nord.
  • 05/08 :
    08h00 - Contre-attaque de l'OTAN. Le 1er Corps de l'US Army, soutenu par les 5e et 7e Air Force, 3 divisons de Marines, 4 divisons de l'Armée de Terre de Corée, et plusieurs groupes des forces spéciales européennes, reprend Seoul.
    19h00 - Les communistes ont été repoussés à leur frontière, en subissant des pertes incroyables.
    20h00 - L'ONU réclame le cessez-le-feu et la signature d'un accord de paix.
    23h08 - Devant les caméras du monde entier, Kim-Jong-Un signe le cessez-le-feu, en zone neutre, qui est gardée par des casques bleus venus d'Inde. Vladimir Poutine estime le cessez-le-feu "injuste" et "dictatorial", condamnant la façon de l'OTAN de gérer la crise.
  • 14/10 : L'annonce du mauvais bilan d'Apple face à son concurrent Samsung fait plonger Wall Street dans la panique. Le même jour, Yahoo annonce la cessation à Google d'une partie de ses groupes. Immédiatement, le cours mondial s'effondre.
  • 16/10 : En deux jours d'ouverture, le Dow Jones a perdu 24%, le S&P 500 22%. Les bourses étrangères, notamment le FTSE et le DAX, commencent à suivre le mouvement avec un recul de 9%.
  • 17/10 : Barack Obama appelle à la réflexion et à l'arrêt des ventes nombreuses sur la bourse afin de stopper la chute des marchés. Rien à faire. Le Dow Jones perd 14% dans la journée.
  • 18/10 : Les économistes parlent d'une crise sans précédent. Le FTSE a perdu 28% depuis le 14, le DAX 33%, le S&P 500 39% et le Dow Jones 35%.
  • 19/10 : Les marchés arrêtent subitement la chute. Le cours redevient stable. Seules les baisses des titres Apple et Yahoo, à -48% chacune, marquent la crise.
  • 20/10 : L'Europe se dit réjouie de la remontée des marchés, tout comme les Etats-Unis.
  • 01/11 : Les courbes du chômage reviennent à la baisse dans plusieurs pays de l'UE : Espagne, Portugal, France, Belgique, Pays-Bas, Autriche. Les marchés poursuivent la hausse entamée en Mai.
  • 12/11 : 08h00 - 5.000.000 de personnes se rassemblent autour de la place Tian'anem, à Pékin, 9.000.000 aux environs de la Place du peuple à Shangai, et en tout 18.000.000 de personnes dans les plus grandes villes du pays. Le mouvement conteste en bloc la politique du parti communiste, en particulier la gestion économique et le manque de liberté.
    09h50 - Les esprits s'échauffent, la tension monte avec l'arrivée de l'armée pour sécuriser les zones de protestation.
    12h53 - Premiers coups de feu de la part des militaires. La foule est scandalisée, proteste, force les barrages.
    22h18 - Les chars entrent dans les villes pour contenir les émeutes. Pékin et Shangai sont les plus surveillées.
    23h00 - Le drapeau chinois qui domine la place Tian'anem est mis à terre. Le Palais de l'Assemblée du Peuple est gardé par 92 chars d'assaut et 18000 militaires prêts à faire feu.
  • 13/11 :
    00h00 - Les manifestants tentent d'entrer dans le Palais de l'Assemblée du Peuple. Les militaires sont rapidement débordés.
    10h00 - La Bourse de Tokyo prend -7% dès l'ouverture à cause des manifestations. Les autres places boursières suivent.
  • 19/11 : Les violences se sont étendues aux petites villes. L'armée est mobilisée et tente de contenir la protestation dans les agglomérations. A Pékin, un groupe armé entend "rendre le pouvoir au peuple" et se proclame "dirigeant de la Nouvelle République Populaire de Chine". Les leaders des autres grandes villes font bloc avec eux pour réclamer la cessation des hostilités et le début des tractations.
  • 22/11 : Le Japon et la Corée du Sud, très inquiets des événements en Chine, appellent à la fin des manifestations.
  • 23/11 : Premiers tirs de la part des protestataires qui prennent d'assaut une base militaire proche de Shangai. L'ONU demande la fin immédiate des combats.
  • 05/12 : Le mouvement de protestation, après l'attaque de douze bases militaires de petite envergure, est maintenant à la tête d'une milice armée, motorisée, équipée de blindés et d'hélicoptères légers.
  • 08/12 : Le gouvernement de la République Populaire de Chine demande l'intervention de l'ONU ou de l'OTAN pour que le pays retrouve la paix.
  • 25/12 :
    09h12 - Attentat à la bombe à Jérusalem, à la porte de l'Eglise du Saint Sépulcre, en plein début de cérémonie des fêtes de Noël. Bilan : 354 morts.
    10h00 - Le Pape condamne vivement l'attaque de l'Eglise du Saint Sépulcre.
    11h00 - L'Etat d'Israël et la communauté internationale se disent choqués.
    12h24 - L'attentat est revendiqué par un groupe islamiste radical qui veut que "les terres de Palestine soient rendues aux musulmans" et que les Chrétiens "soient châtiés pour leurs crimes envers la commnauté musulmane".
    14H58 - Benyamin Netanyahou, ministre des Affaires Etrangères israélien, appelle au calme. Mahmoud Abbas se dit "prêt à coopérer avec l'Etat Juif afin d'arrêter ces terroristes" dont il qualifie les actes d' "immoraux".
  • 26/12 : Visite à Jérusalem du Roi Abdallah II de Jordanie, qui tente d’apaiser les esprits.
  • 27/12 : Les leaders de la Nouvelle République Populaire de Chine créent un gouvernement autonome, soutenu par 192.000.000 de personnes à travers le pays.




2015



  • 01/01 : La visite du Roi de Jordanie a porté ses fruits puisqu’aucun événement désastreux ne s'est produit au Proche-Orient.
  • 02/01 : Les marchés redeviennent stables après les déclarations du président de la Nouvelle République Populaire de Chine, indiquant la volonté de paix. Ils auront tout de même perdu globalement 18%.
  • 06/01 : La Russie condamne les violences en Chine.
  • 08/01 : Volskwagen annonce la création de la première voiture électrique à très haute autonomie ( 4.000 km environ )
  • 10/01 : Attentat suicide à Pékin lors du discours du président du gouvernement révolutionnaire. Trois leaders sont tués, le président auto-proclamé est blessé et sombre dans le coma.
  • 11/01 : Les violences reprennent de plus belle dans les grandes villes chinoises. 1.200 morts en 4 heures d'émeutes. L'armée tente de contenir les révolutionnaires, aidé par des groupes extrémistes ultra-conservateurs de plusieurs centaines de milliers de personnes, armés de tessons de bouteilles ou de barres de fer.
  • 19/01 : Le Japon et la Corée du Sud appellent au calme. Les Etats-Unis mobilisent la 7e flotte.
  • 20/01 : La Russie annonce sa volonté d'intervenir en Chine pour pacifier le pays.
  • 21/01 : Le Conseil de Sécurité de l'ONU vote la non-intervention en Chine.
  • 22/01 : Les marchés ouvrent en forte baisse suite à l'annonce de l'ONU. Wall Street perd 25% dans la journée. En Europe et au Japon, la tendance est la même.
  • 12/02 : Après une accalmie dans les combats en Chine, l'armée régulière tente de reprendre Pékin.
  • 26/02 : Une partie de la banlieue nord de Pékin est reprise aux insurgés, après des combats de rue intenses.
  • 08/04 : La situation en Chine n'a pas évolué. En Europe, l'exclusion de pays porte ses fruits. Après les nombreuses réformes engagées en 2014, les frontières sont plus hermétiques, la violence diminue, la pauvreté recule, surtout en Europe de l'Est, et l'UE semble enfin sortir de la crise des subprimes et des fluctuations boursières à répétition.
  • 10/05 : Tir de roquettes à la frontière israélo-palestinienne. L'Etat hébreux renforce la sécurité et mobilise ses troupes motorisées.
  • 11/05 : La Syrie et l'Egypte appellent au calme et à la retenue. Le Hezbollah estime que la violence est légitime, et en réponse à la militarisation forte de la frontière, lance un assaut éclair sur un des poste frontière. 14 morts israéliens.
  • 19/05 : La situation au Moyen-Orient est extrêmement tendue, on est au bord de la guerre.
  • 20/05 : Le Président américain se rend en Israël et le Roi de Jordanie visite Gaza pour apaiser les esprits.
  • 30/05 : Israël et l'Etat Palestinien arrivent à un accord, aidé par l'Egypte, la Jordanie et les Etats-Unis. Israël évacue une partie de la zone à proximité de la bande de Gaza, et promet de détruire le mur de séparation avec la Cisjordanie.
  • 31/05 :[/color] La démolition du mur commence. Des scènes de liesse peuvent être observées un peu partout en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.
  • 19/06 : Les derniers Israéliens évacuent la zone promise autour de la Bande de Gaza. La densité de population passe alors de 4.700 à 2.700 habitants/km², ce qui représente la densité de la ville de Brest environ.
  • 21/06 : La communauté internationale acclame l'accord de paix au Moyen-Orient. Jérusalem est considérée comme appartenant aux deux Etats, et l'Etat Palestinien reconnaît la ville comme capitale de l'Etat d'Israël. La communauté internationale reconnaît en totalité l'Etat Palestinien qui peut s'asseoir aux banc de l'ONU.
  • 23/06 : Le Président de l'ONU, Ban Ki-moon, salue la nouvelle situation diplomatique au Moyen-Orient et espère que "toutes les populations pourront cohabiter en paix dans une région particulièrement importante pour un grand nombre de personnes à travers le monde".
  • 01/07 : Le Président de la Banque Centrale Européenne, Mario Dragi, annonce la reprise de la croissance partout en Europe, une croissance qui reste faible (0.7%) mais permet la montée en flèche des places boursières européennes à environ +8%.
  • 07/07 : Le Président Vladimir Poutine annonce l'intervention en Chine de la totalité des forces terrestres et aéroportées disponibles, soutenues par une grande partie de la flotte maritime et des forces aériennes. Le contingent entrant en Chine est alors de 500.000 hommes, soit l'un des plus important déploiement de troupes depuis le début de la Guerre Froide.
  • 14/07 : L'armée russe est un soutien de taille puisqu'elle permet l'augmentation du nombre de combattants d'environs un tiers, pour une armée chinoise comptant 1.500.000 déployés. Cela permet aux troupes de reprendre les régions occidentales en peu de temps.
  • 15/09 : Pékin est reprise par l'Armée Russe et les troupes chinoises loyales au gouvernement de Xi-Jinping.
  • 23/09 : La Chine est entièrement pacifiée. Les leaders de la révolution ont été fais prisonniers et attendent leur jugement pour haute trahison dans une prison militaire ultra-sécurisée.
  • 26/09 : Le gouvernement chinois annonce que les violences et la guerre civile qui en a découlé ont fait au total 1.082.791 morts, et 4.770.635 blessés. L'armée a quand à elle subit 179.415 pertes.
  • 01/12 : Les grands groupes d'armement européens annoncent des bénéfices records, notamment BAE Systems, Dassault, EADS, Heckler and Koch, FN Herstal, qui ont beaucoup vendu en Chine pour renouveler l'armement de l'APL, aux dépends des grands groupes d'armement américains comme Lockheed Martin ou Boeing. Les places boursières européennes poursuivent leur hausse.
  • 07/12 : En Iran, le Guide Suprême de la Révolution islamique destitue le Président élu, et met à sa place un religieux.
  • 08/12 : Emeutes en Iran. 4.000 morts le premier jour après que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique ait ouvert le feu sur la foule massée dans les principales places de Téhéran.
  • 21/12 : L'ONU vote une résolution d'intervention en Iran.




2016



  • 09/01 : Après un mois d’affrontements entre l'armée et les émeutiers, le bilan est de 53.058 morts, autant de blessés.
  • 10/01 : Les troupes russes et américaines entrent en Iran par le Turkménistan et la Turquie. Au total, 631.000 soldats sont déployés. Une partie des troupes terrestres iraniennes se rendent. Elles sont placées sous surveillance et désarmées en Turquie.
  • 14/01 : 237 morts américains dans l'attaque d'un convoi par les Gardiens de la Révolution.
  • 15/01 : On dénombre déjà 1.200 morts chez les casques bleus.
  • 19/01 : Les troupes russes sont stoppées net à Gorgan sous les tirs d'artillerie des troupes loyalistes à cause des protections anti-aériennes ultra-modernes utilisées par les iraniens et par une défense farouche de la ligne de front établie en ville depuis l'entrée des casques bleus dans le pays.
  • 20/01 : Les troupes américaines se sont déployées entre Tabriz, Isfahan et Shiraz pour relancer les flux pétroliers.
  • 23/01 : Les premiers chars russes, épaulés par une division des VDV, entrent dans Téhéran. La ville a été presque rasée par les bombardements. Les troupes iraniennes opposent encore une farouche résistance aux abords du palais de Niavaran où loge le Guide Suprême.
  • 26/01 : Les VDV annoncent la mort du Guide Suprême de la Révolution islamique d'Iran dans un communiqué.
  • 28/02 : Les communiqués de l'ONU font état de 1.950 pertes américaines et 8.015 morts russes. D'après les observateurs, le Corps des Gardiens de la Révolution a été anéanti dans sa totalité et ses postes de commandement rasés. L'armée iranienne est désarmée et enfermée dans des camps en Turquie.
  • 06/02 : Les tractations diplomatiques à propos du futur de l'Iran provoquent des tensions entre les Etats-Unis et la Russie. Le Président américain déclare qu' "il ne faudrait pas retomber dans un esprit de Guerre Froide".
  • 24/02 : Les communiqués américains et russes confirment la rumeur qui courait epuis plusieurs jours : la Russie prend le contrôle militaire, économique et politique de l'Iran. L'armée iranienne est libérée, réarmée par les russes et redéployée dans le pays pour maintenir l'ordre et surveiller la reconstruction des villes.
  • 19/03 :
    03h31 - Meurtre d'un diplomate russe aux Etats-Unis. Les tensions redoublent entre les deux pays.
    08h06 - Le Président des Etats-Unis affirme que lumière sera faite sur cette affaire.
    12h33 - Le Président russe annonce être persuadé que les Etats-Unis veulent, par ce meurtre, étouffer les informations sur le partage des ressources iraniennes.
  • 25/05 : Les leaders russes des hydrocarbures annoncent plusieurs rachats de compagnies iraniennes.
  • 01/06 : Le Congrès des Etats-Unis autorise l'armée américaine à employer des Sociétés Militaires Privées sur toutes les zones de conflit sans restriction.
  • 06/07 : L'Arabie Saoudite est accusée par plusieurs pays limitrophes de vouloir fermer ses frontières aux pèlerinages vers La Mecque et Médine. Les Etats-Unis prennent la défense des Saoudiens.
  • 07/07 : Les Emirats Arabes Unis et l'Iran lancent une offensive sur l'Arabie Saoudite, soutenus par la Russie.
  • 08/07 : Premiers affrontements entre américains et iraniens.
  • 12/07 :
    09h32 - Une bombe nucléaire réduit à néant la banlieue ouest de Mashhad, Iran.
    09h33 - Une seconde bombe détruit une partie de Téhéran.
    09h36 - Cinq bombes nucléaires dévastent tout le territoire saoudien.
    10h00 - Depuis la première bombe, neuf bombes ont explosé, mais l'escalade semble terminée.
    11h00 - La plupart des gouvernements ont transmis leur soutien aux pays touchés.
    16h00 - Les Etats-Unis annoncent 40.000 soldats tués, le triple d’irradiés.
    19h00 - Les premiers avions militaires extérieurs survolent les zones touchées. Partout, les puits de pétroles sont en feu, les villes sont rasées. Les quelques militaires sur place parlent de "scènes de fin du monde", ou d'un "paysage lunaire".
  • 13/07 : Le NYMEX et l'ICE, les places boursières pétrolières, connaissent une flambée du cours du baril. Deux heures après l'ouverture du NYMEX, le baril est estimé à 800$.
  • 14/07 : L'ONU a dépêché au Moyen-Orient tous ses moyens disponibles et capables d'intervenir. Au total, 1.200 soldats et 100 médecins arrivent à La Mecque, l'une des rare ville épargnée par l'explosion en elle-même, mais déjà dévastée par les radiations.
  • 19/07 : Ban Ki-moon dresse un premier bilan de l'échange nucléaire. D'après les observateurs et les quelques 45.000 personnels dépêchés sur place, on déplore 20.000.000 de morts. Il appelle à la paix et à la solidarité internationale.
  • 21/07 : L'Assemblée de l'ONU crée une journée de deuil international chaque 12 Juillet. Le porte parole de l'ONU déclare que "cette journée effroyable du 12 Juillet 2016 est le plus grand traumatisme que l'Humanité ait connu."
  • 01/08 : Les voix de plusieurs pays européens, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, s'élèvent pour critiquer la gestion de l'ONU de la crise Iranienne, ainsi que le manque de réactivité lors des incidents au Moyen-Orient.
  • 02/08 : La pénurie pétrolière commence à être flagrante dans les pays largement dépendants : Etats-Unis, Chine, Japon, Inde. La Russie s'en sort bien grâce à ses gisements, et annonce la création de plus de 200 puits d'ici un mois. L'Union Européenne est touchée moins gravement, ayant déjà entamé une révolution énergétique tournée vers l'hydrogène.
  • 06/08 : Premières émeutes en Chine et en Inde contre le prix des carburants. A New York, Los Angeles et dans la plupart des grandes villes américaines, les réseaux de bus sont paralysés.
  • 10/08 : Plusieurs lauréats de prix Nobel d'économie se réunissent dans un numéro spécial du magazine Forbes de 92 pages, proposant une analyse complète et détaillée de la crise financière depuis le 12/07, puis des prévisions à court, moyen et long termes à propos des effets de cette crise sur l'économie mondiale. Il en ressort que les grands économistes ne sont pas très optimistes quand au devenir du monde.
  • 14/08 : Les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro voient couronner les Etats-Unis dans beaucoup de disciplines. La Chine est en deuxième position.
  • 19/09 : La Chine, paralysée par la pénurie pétrolière, entre en récession, passant de 6% à -4% de croissance.
  • 01/10 : L'Islande entre dans l'UE.
  • 08/11 : David Beccera, candidat démocrate à la succession de Barack Obama, est élu 45e Président des Etats-Unis à 63% des suffrages.
  • 05/12 : Les bourses continuent leur chute vertigineuse ( -50% pour les principales places New Yorkaises, -40% pour les places européennes, -43% pour les places asiatiques ). Le prix du baril est "redescendu" à 500$, car la Russie a libéré une partie de ses stocks.
  • 26/12 : Sir Alex Meyer, Prix Nobel de la Paix en 2015 pour sa lutte contre les conflits armés partout dans le monde en tant que diplomate, est élu Secrétaire Général des Nations Unies.




2017



  • 15/01 : IBM annonce la mise en vente, pour les entreprises et les services publics, d'ordinateurs quantiques et de serveurs utilisant des processeurs quantiques. Pendant la conférence de presse, Virginia Rometty, présidente d'IBM, se dit "persuadée du progrès énorme que pourra connaître l'informatique à l'aide de ces processeurs quantiques, pouvant gérer un nombre inimaginable d'opérations à la seconde."
  • 19/01 : L'Union Européenne annonce un plan continental de transition énergétique, pour relancer ses industries, son aéronautique et remettre en fonctionnement ses forces armées. Les bourses européennes finissent la journée en forte hausse.
  • 20/01 : Investiture de David Beccera.
  • 19/02 : Les Etats-Unis semblent retrouver une stabilité financière, malgré un baril de brut à 532,12$ et une perte d'environ 3.000 points de la plupart des bourses américaines. En Chine, la situation est catastrophique. Les émeutes sont nombreuses, les villes complètement bloquées du fait d'une pénurie impressionnante. La nourriture est acheminée par véhicules électriques dans les zones les plus touchées. Les agglomérations se sont vidées de 60% de leurs habitants, retournés à la campagne. En Inde, l'aide européenne pour fournir le ravitaillement aide à éviter les émeutes. Le gouvernement se dit "satisfait de la collaboration européenne" et "très heureux de voir qu'un continent au moins a pu dépasser le stade du pétrole".
  • 17/03 : Le secrétaire général des Nations Unies appelle au don pour venir en aide aux quelques 50.000.000 de sinistrés et 30.000.000 d'iradiés. Le contingent de caques bleus au Moyen-Orient est de 27.000 hommes. Plus de 12.000 personnels médicaux sont déployés, dont environ 3.000 médecins et 200 spécialistes en catastrophes nucléaires et chimiques.
  • 01/04 : Les Etats-Unis et l'Union Européenne annoncent leur volonté de créer ensemble un bouclier anti-missiles global permettant de protéger la planète.
  • 02/04 : La Fédération de Russie annonce la mise en orbite prochaine de satellites pour déployer un bouclier anti-missiles, qui protégerait aussi ses alliés.
  • 06/05 : Tentative d'assassinat du Pape François lors de son voyage au Kenya, par un musulman extrémiste. Le Pape, mortellement touché, est envoyé à l'hôpital universitaire de Nairobi et plongé en coma artificiel. La population chrétienne manifeste pour la paix religieuse dans le pays quelques heures plus tard.
  • 07/05 : François Hollande, candidat à sa succession, est réellu Président de la République Française à 53,21% des voix, face à Nicolas Sarkozy.
  • 12/05 : Dans un communiqué, l'Hôpital universitaire de Nairobi annonce la sortie du coma du Pape, et évoque un état "satisfaisant", parlant de "sortie prochaine".
  • 16/05 : Le Pape rentre à Rome se reposer.
  • 22/07 : La Chine et la Russie décident de quitter le Conseil de Sécurité de l'ONU, pour sa "gestion pitoyable des événements survenus au Moyen-Orient".
  • 16/08 : Plusieurs pays cessent leur collaboration avec l'OTAN.
  • 19/08 : Les dirigeants européens annoncent, lors d'un sommet économique, que "l'Europe est définitivement sortie de la crise des subprimes de 2008, après avoir été le premier contient à sortir la tête de l'eau." Le taux de croissance européen avoisine les 3%. Le taux de chômage de la plupart des pays passe en-dessous des 4%, mis à part quelques pays largement déficitaires et en récession totale comme la Grèce, ou certains pays de l'Est, touchés de plein fouet par la pénurie pétrolière encore présente.
  • 28/09 : Les Etats-Unis et les pays d'Europe signent le traité dit "de Berlin", pour le lancement du bouclier anti-missiles.
  • 03/10 : Attentats sur une base navale européenne. Deux sous-marins nucléaires sont coulés en base de l'île Longue. L'explosion de leurs réacteurs provoque une explosion nucléaire sans précédent en Europe occidentale. Sur les 2.000 personnels travaillant sur le site, seuls 4 fusiliers marins gardant le site et 2 militaires ont miraculeusement survécu. L'explosion reste tout de même de faible envergure, n'ayant touché presque que la base navale. Des mesures importantes sont tout de même prises dans toute la Bretagne pour limiter les effets de l'explosion, et ce pour plusieurs années.
  • 04/10 : Le nuage radioactif stagne au-dessus de la zone car le vent est presque nul. Les grandes voies d'accès à toute la presqu'île de Crozon sont coupées et toute navigation en rade de Brest est prohibée.
  • 14/11 : Le bouclier anti-missiles occidental est mis en service, géré, et surtout protégé et entretenu par l'Europe.
  • 05/12 : La Fédération de Russie met à son tour en place son bouclier anti-missiles.
  • 07/12 :
    21h02 - Attentat contre l'ambassade américaine au Timor Oriental. L'ambassadeur est fait prisonnier. Lorsque la Delta Force intervient, ils retrouvent les cadavres de 78 personnes, quatre Marines blessés qui protègent la chambre forte et 17 personnes enfermées à l'intérieur. Aucune trace de l'ambassadeur ni des terroristes.
  • 08/12 :
    00h51 - Une vidéo est diffusée sur CNN et la BBC, montrant l'ambassadeur des Etats-Unis au Timor Oriental, une balle dans l'épaule, demandant la non-intervention de la communauté internationale.
    03h25 - Le groupe terroriste, connu sous le nom de Darah Dan Doa, réclame le départ des troupes américaines du Timor Oriental via une seconde vidéo sur Internet.
    08h34 - CNN annonce l'attaque par le Darah Dan Doa de quatorze casinos sur le Strip, à Las Vegas, Nevada, USA. L'état d'urgence est décrété. La Garde Nationale passe en Defcon 2. La ville est bouclée en 37 minutes. Les terroristes annoncent qu'ils ont placé 20 bombes bactériologiques dans les casinos et menacent de tout faire sauter.
    10h53 - Le Rainbow Six, unité d'intervention de l'ONU spécialisée dans les prises d'otage de très grande envergure, intervient à Las Vegas pour reprendre les casinos et tenter de sauver les quelques 1600 civils encore sur place.
    21h20 - Après 11h de combat, John Clark, commandant de l'unité Rainbow, annonce la fin des hostilités et la mort de 12 otages. 51 terroristes ont été arrêtés, 129 ont été tués. C'est la plus importante opération menée par le Rainbow depuis sa création en 1982.
  • 14/12 : Le SOCOM américain annonce la mort de Suhadi Sadono, leader du Darah Dan Doa, et de ses principaux aides de camp, dans l'attaque de leur convoi.
  • 15/12 : Le Secrétaire Général de l'ONU félicite les agents du Rainbow Six ayant participé à l'opération. Il estime cependant que le Conseil de Sécurité n'est plus capable de décision, à cause du clivage entre russes-chinois et américains-européens. Il décide de supprimer le Conseil de Sécurité.
  • 16/12 : La France et le Royaume-Uni réagissent vivement à la mise à pied du Conseil de Sécurité, estimant que le monde se retrouve "sans protection face à des tensions grandissantes entre les pays".
  • 17/12 : La Russie et la Chine félicitent l'ONU, qui prend "une décision courageuse pour supprimer une forme de dictature planétaire américaine soutenue par l'Europe".




2018



  • 14/01 : Un référendum européen est annoncé. Le sujet est la création d'une Fédération.
  • 01/02 : Le référendum est un réel succès : 98% de votants, 85% de oui. La situation est différente au Royaume-Uni et en Irlande, où le non l'emporte à plus des deux tiers des voix.
  • 07/02 : Tous les dirigeants européens, à l'exception de l'Estonie, de la Lettonie, de la Lituanie, la Roumanie, la Grèce et Chypre, signent le Traité de Strasbourg, qui marque la création de la Fédération Européenne. Le Royaume-Uni et l'Irlande annoncent la création d'un New Commonwealth. La Fédération Européenne devient la première puissance économique, la première puissance spatiale, la troisième puissance militaire du monde, et est le pays le plus avancé dans l'ère post-pétrolière.
  • 19/02 : Le nouveau traité est disponible sur internet. Il fixe une date pour un référendum sur la Constitution de la Fédération Européenne.
  • 28/02 : La Constitution Européenne est approuvée à 94%. Des élections sont fixées à début juin.
  • 14/04 : Le Parlement Américain vote l'exclusion du siège de l'ONU de New York.
  • 15/04 : Le Secrétaire Général de l'ONU, Sir Alex Meyer, déplore la décision américaine mais promet de faire évacuer le siège en 1 mois.
  • 15/05 : Comme promis, le Secrétaire Général des Nations Unies quitte New York. Le Premier Régiment des Marines entre sur le site à midi, et entame la descente de tous les drapeaux au même instant, devant les caméras de télévision du monde entier, avant de confier symboliquement le drapeau de l'ONU au Secrétaire Général.
  • 01/06 : Après 3 mois de campagne, la première élection pour la Présidence de la Fédération Européenne a lieu. Nathalie Pérreau, leader du récent Parti Centriste Européen, est élue à 62% es suffrages dès le premier tour.
  • 18/06 : L'ONU a terminé de s'installer dans ses nouveaux locaux à Genève. Première Assemblée Générale depuis le départ de New York.
  • 01/08 : Les élections législatives ont lieu pour élire l'Assemblée Fédérale Représentative et le Sénat. Le Parti Centriste arrive en tête avec 72% des sièges.
  • 02/08 : Plusieurs ligues d'extrême droite défilent un peu partout en Europe pour protester contre la nouvelle Fédération.
  • 14/08 :
    08h00 - Une manifestation imprévue de plus de 8.000 fascistes et néo-nazis défilent à Paris. Ils descendent le Boulevard Malsherbe du périphérique vers le centre.
    10h00 - La manifestation a descendu le boulevard Malsherbe de la Place de Wagram à la Place de la concorde, rejoins en chemin par des milliers de personnes. Arrivée devant le Jardin des Tuileries, la manifestation compte 87.500 personnes ( sources Préfecture de Police de Paris ).
    12h00 - Les manifestants prennent pied sur le Pont de la Concorde. Ils sont déterminés à traverser. Entre 9h et 10h, quelques 8.000 policiers et gendarmes ont été déployés autour de la manifestation.
    12h02 - Les forces de l'ordre lancent les premières demandes de dispersion, et avertissent les manifestants de l'interdiction de traverser le pont et d'atteindre le Quai d'Orsay.
    12h05 - La manifestation progresse à pas lents vers les barrages policiers. Premiers tirs d'avertissement.
    12h06 - Le Préfet de Police ordonne la dispersion de la manifestation. Les CRS et les Compagnies de Gendarmerie Mobile présentes chargent les manifestants, qui brandissent, en direct sur quelques 10 chaînes de télévision, des barres de fer et des armes. La première charge policière fait quatre morts chez les forces de l'ordre.
    12h09 - Le repli des compagnies de sécurité est donné. La Présidente Pérreau autorise l'intervention de la Brigade de Protection de Paris de l'Eurocorps. La manifestation progresse.
    12h15 - Les manifestants ont atteint les barrages de police et tirent sans hésiter sur les forces de l'ordre, qui répliquent violemment.
    12h17 - Les 4.000 soldats de la BPP sont déployés autour de l'émeute, en armes. Ils tirent sur la foule, qui riposte.
    14h53 - La foule est dispersée. Les manifestants n'ont pas atteint le Palais Bourbon, siège de la nouvelle Assemblée Fédérale Représentative. Le bilan est de 2.659 morts chez les manifestants et 371 morts chez les forces de l'ordre.
    17h00 - la Présidente Pérreau annonce la dissolution de toutes les ligues d'extrême droite et l'interdiction de la publication de plus de 20 hebdomadaires fascistes ou nazis.
  • 15/08 : Malgré les événements de la veille, les places boursières européennes sont en forte hausse. On enregistre +45% en moyenne depuis le 01/02. Jamais l'Europe ne s'est aussi bien portée. Le chômage est toujours en recul ( -7% pour le mois de Juillet ) et la croissance est stable à environ 3,5%.
  • 01/09 : La Présidente Pérreau lance sa grande réforme promise pendant la campagne : une réforme économique globale pour encadrer les marchés, empêcher la spéculation, et rendre à la bourse son but originel, à savoir offrir aux entreprises un financement supplémentaire à travers l'achat d'actions. La Présidente marque aussi sa volonté de voir le monde sortir du pétrole pour être plus écologique et économique.
  • 14/09 : L'Europe lance une réforme complète de tous les services publics et de toute l'organisation de la fonction publique. Le mot d'ordre est harmonisation. Les forces militaires européennes deviennent les Forces de Défense Européennes, dont le fer de lance est le tout nouvel Enforcer Corps. Il réunit les meilleurs unités européennes et est soutenu par l'armée régulière.
  • 21/09 : La Fédération de Russie annonce sa volonté de remanier ses forces armées et d'augmenter sa puissance de frappe.
  • 25/09 : Les Etats-Unis lancent une offensive contre le Venezuela, sans réaction russe.
  • 30/09 : L'US Army dépose Nicolas Maduro, Président élu du Venezuela et fils spirituel de Hugo Chavez.
  • 01/10 : L'US Army déclare avoir pacifié le Venezuela.
  • 18/10 : Les Etats-Unis entament l'exploitation du pétrole vénézuélien. Ils ne dépendent pour le moment plus de la Russie pour leur énergie.
  • 08/11 : La Joint Strike Force, force d'élite de l'armée américaine, est créée pour être le fer de lance des conflits qui se profilent, en tant qu'évolution des Unités Expéditionnaires de l'US Marine Corps.
  • 14/11 : Le Général Scott Mitchell, ancien commando Ghost, est promu à la tête de la JSF.
  • 19/11 : Le Général Amadou de Bankolé, européen convaincu, prend la tête de l'Enforcer Corps après décision de la Présidente Pérreau.
  • 01/12 : La Reine Elisabeth II, au nom du Nouveau Commonwealth, dit "se sentir proche de la Fédération Européenne en terme de droit et de justice, malgré des divergences d'opinions".




2019



  • 09/01 : David Beccera annonce sa volonté de faire connaître un renouveau à la puissance américaine dans le monde, afin de "reprendre notre place de leader incontesté du monde" dit-il à la télévision.
  • 15/02 : Un économiste réputé prédit la fin du monde tel que nous le connaissons, à cause de la crise pétrolière et des "gamineries des trois superpuissances mondiales qui s'affrontent dans une nouvelle Guerre froide sans retenir des erreurs passées".
  • 28/02 : Les Brigades de Garde Spetsnaz sont placées sous la direction du Général Serguei Izotov.
  • 16/04 : L'USSEC ( Unité de Sécurité Spatiale de l'Enforcer Corps ) annonce une intrusion dans les systèmes de sécurité du bouclier anti-missiles. Les programmes principaux n'ont pas été touchés. Les Américaines accusent l'Europe de vouloir reprogrammer les satellites pour ne plus couvrir l'Amérique du Nord.
  • 17/04 : L'Europe dément les accusations américaines, le Canada considère que "l'Europe est un allié trop honnête pour priver de protection un demi-milliard de personnes."
  • 20/05 : Seconde intrusion dans les systèmes du bouclier anti-missiles. Cette fois, le bouclier protégeant Chicago et ses alentours est désactivé pendant 7 minutes 18 secondes. Les Américains accusent la Fédération Européenne d'attentat, n'hésitant pas à déclarer que "ce manque de sécurité met en péril la planète entière."
  • 22/05 : L'ambassadeur des Etats-Unis en Europe est rapatrié à Washington.
  • 23/05 : Les relations internationales sont extrêmement tendues. Les informaticiens européens cherchent toujours la provenance des intrusions.
  • 19/06 : Un supertanker américain venant du Venezuela est abordé par des pirates. L'équipage est tué, et le navire est coulé au large de la Floride. Les dégâts occasionnés se chiffrent à 800.000.000 de dollars d'après le gouverneur de l'état.
  • 28/07 : Les cours du pétrole brut augmentent soudainement, après une estimation des stocks vénézuéliens : il resterait 2 ans aux Etats-Unis pour exploiter les gisements, qui seraient ensuite épuisés.
  • 09/08 : Emeutes dans l'Est de l'Europe contre le gouvernement fédéral. Elles sont violemment réprimées. Bilan : 3 morts. Les Etats-Unis accusent l'Europe d'imposer ses décisions au peuple et d'être "un Etat totalitaire incontestablement violent".
  • 11/09 : L'Europe affirme avoir des preuves que les Etats-Unis ont eux-même piraté les systèmes du bouclier anti-missile.
  • 12/09 : Les Etats-Unis annoncent leur volonté de mettre en orbite un système de tir nucléaire, qui rendrait le bouclier anti-missiles obsolète. Ce projet est nommé Freedom Star par David Beccera.
  • 18/09 : La Fédération Européenne quitte l'OTAN, suive par plusieurs pays. Elle demande aux Etats-Unis de se retirer des bases que l'US Army occupe encore un peu partout sur son territoire.
  • 19/09 : Le Royaume-Uni ainsi que bon nombre de pays du Nouveau Commonwealth suivent l'Europe dans sa séparation de l'OTAN.
  • 25/09 : Les Etats-Unis annoncent le départ de toutes leurs troupes d'Europe en 6 mois.
  • 30/10 : L'Europe annonce la fin du renouvellement de ses équipements militaires, projet mis en chantier lors de la fusion des armées.
  • 17/11 : Le gouvernement américain annonce fièrement avoir passé le cap des 10% de véhicules sans pétrole.




2020



  • 09/01 : L'évacuation de la base navale de Naples, Italie, pose problème. L'Europe se dit prête à reprendre la base par la force si le délai donné n'est pas respecté à 2 semaines près.
  • 12/02 : L'OTAN a évacué toutes ses bases navales et aériennes en Europe. Le rapatriement des troupes d'infanterie commence avec lenteur.
  • 06/03 : La Fédération de Russie envahit les anciens pays satellites de l'URSS.
  • 07/03 : L'ONU dénonce les attaques russes, dénonçant une violation de la souveraineté de 11 Etats.
  • 09/03 : L'OTAN demande l'arrêt immédiat de la progression russe, et menace d'intervenir.
  • 12/03 : Malgré la poursuite des opérations russes, l'OTAN se garde bien d'envoyer un contingent.
  • 28/03 : Les troupes ukrainiennes défendent leur territoire face aux chars qui veulent entrer dans Kiev. La ville est alors tenue par 50.000 hommes, 153 chars de combat, 50 blindés légers, et 300 véhicules de transport d'infanterie.
  • 08/04 : Kiev est assiégée depuis 11 jours. L'armée russe se casse les dents à chaque assaut. C'est alors que des images sont postées sur des réseaux sociaux de fosses communes de civils ukrainiens égorgés, principalement des femmes et des enfants.
  • 10/04 : Les 49.600 soldats ukrainiens survivants se rendent, espérant ainsi éviter le massacre des civils.
  • 25/04 : Les élections anticipées en Ukraine voient élire un ancien militaire pro-russe.
  • 19/05 : David Beccera annonce le lancement de Freedom Star sous peu.
  • 21/06 : Les anciens pays satellites de l'URSS ont tous changé de gouvernement sous la pression de l'armée russe. Les forces occidentales sont paralysées par l'affrontement entre la Fédération Européenne et les Etats-Unis.
  • 01/07 : Freedom Star, le satellite de tir nucléaire américain, est lancé depuis Cap Canaveral. La Fédération Européenne se dit scandalisée.
  • 08/07 : L'Europe annonce la mise en orbite déjà effective d'un système THEL ( Tactical High Energy Laser ).
  • 14/07 : La Fédération de Russie dénonce le lancement des armes spatiales.








A vous d'écrire la suite de l'histoire...

_________________
The End Has Begun

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endwar-rpg.superforum.fr
 

Contexte Chronologique complet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Campagne Rolemaster (Groupe Originel) : Chapitre I - Résumé Complet !
» HAITI: Obama demande le retrait complet de la MINUSTAH ...Fin 2014
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Nous sommes complet pour le tirage
» Minis-Intrigues ♦ Les noces funèbres [complet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
End War :: Le Forum :: Règlement-