AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dossier du GRU: V. Zhukov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vladimir ZhukovG.R.U, Сержант/SergentG.R.U, Сержант/Sergent
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 07/11/2013

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: QSZ-93/92 FTP
Arme n°1:: Fusil d'assaut Ak-100

MessageSujet: Dossier du GRU: V. Zhukov   Sam 9 Nov - 18:06









~~Vladimir "Krov" Zhukov~~

Prénom & nom : Vladimir Zhukov, nom de code: Krov (en russe: Sang)
Grade: Sergent

Apparence :

1m83, une taille suffisament intimidante pour un homme de notre époque. 75 kilos, du muscle, des os, pas énormément de graisse, l’entraînement militaire sa vous construit… Cet homme a des cheveux cendrées, couper court, les coiffer c’est beaucoup trop long, vous ne trouvez pas ? Et de toute façon, la vocation militaire le lui oblige. En dessous de son grand front, il a deux yeux d'un bleu profond. Imaginez que vous vous penchez au- dessus d’un puits rempli d’une eau pure, c’est la même impression quand vous plongez votre regard dans le sien. Cela met certaines personnes mal à l’aise, d’autres aiment ça, enfin a vous de voir. Il aime garder une barbe légère, d'un style mal rasée. Comme dis précédemment, l’armée, c’est très physique et même si Vladimir n'a pas un corps d'athlète, il reste tout de même très fort physiquement.

Il adopte une démarche sérieuse et assurée, avec peut être même une pointe d'intimidation pour faire comprendre aux recrues qu'il reste sergent et surtout un agent du GRU.

Quand il n'est pas en service, il porte généralement une simple chemise avec un pull plutôt classique , laissant ressortir par celui-ci le col de la chemise, tout cela accompagner d'un jeans et de chaussures brunes. Mais, il possède une assez vaste garde-robe, donc ces vêtements en civils varient très souvent.

En service, ils varient aussi selon le type de missions, ils portent en général, une tenue typique et réglementaire des forces spéciales. Parfois accompagné d'un chapeau russe arborant une étoile rouge, comparable à l'étoile du socialisme international avec les cinqs branches représentant les cinqs continents du monde.

Il possède un fusil d'assaut de type: "Ak-104" et un couteau de combat 92FTP. Pourquoi ces choix ? Car, il aime la maniabilité des derniers modèles de Kalashnikov. Il maîtrise l'arme blanche depuis de nombreuses années, ayant fait un peu d'escrime, il est doué autant pour le manier que pour le lancer.

Armes
-Arme Primaire: Fusil d'assaut AK-104 :
-Arme Secondaire: Couteau de combat 92FTP :

Histoire :

Vladimir naquit à Saint-Pétersbourg, ou appelé aussi Léningrad par les quelques nostalgiques de l'antique Union Soviétique. Portant d'ailleurs du père fondateur de celle-ci, il a très rapidement comme beaucoup de russe, obtenu un esprit patriotique envers son pays. Après une enfance difficile dans un monde, où le capitalisme fait rage, sa famille n'ayant jamais eu les moyens nécessaires pour y prospérer. Il a néanmoins entamé des études d'Histoire avant de basculer dans les Sciences, plus particulièrement dans la Chimie. Matière qui le fascinait notamment sur la formation des atomes qui constituent les molécules qui ont façonné l'humanité entière. Imaginez contrôler un tel pouvoir ? Il fût surtout fasciner par la destruction que provoquait tout ses éléments. Voyant ses compétences s'accroître, son établissement décida de l'envoyer dans une célèbre académie scientifique et militaire. On y travaillait beaucoup sur l'armement chimique tel que les redoudables bombes atomiques.

Lasser de la théorie, Vladimir s'engagea dans la garde Spetsnaz pour directement passer à la pratique. Les premiers jours furent difficile, mais une chose le faisait tenir dans le froid mordant russe. Le mental. L'entraînement des spetsnaz pouvait s'expliquer par une illustration très simple: prenez un tonneau vide et enfoncez le sous l'eau, puis lachez-le. Plus vous l'aurez plongé en profondeur plus vite il remontera et plus haut il jaillira en refaisant surface. Pour les Spetsnaz rien n'était jamais assez profond... Chaque homme était coulé jusqu'au fin fond de l'épuisement et de l'humiliation. Pour qu'ils apprennent à réagir aux ordres, à se contrôler et à conserver ses ressources quand le point de rupture était franchi, pour qu'ils dépassent les limites de l'endurance humaine. On ne prenait que les meilleurs, et nombreux sont ceux qui déclarait forfait. Voilà de quoi était témoin Zhukov depuis qu'il s'était engagé.

Pendant tout le long de sa vingtaine, il continua de faire courber le genou aux ennemis de la Russie, agissant en tant que bras armé de celle-ci. Il était et est toujours déterminé à accomplir la volonté du peuple russe.

Une fois atteint l'age de 30 ans, le GRU prit contacte avec Vladimir lui proposant de faire partie des services de renseignements.

7 Avril 2020, dans un hôtel à Kiev, Ukraine

Ils étaient en alerte depuis 6 heures du matin. Moscou n'appela pas avant 15 heures. C'était typique du GRU, ces gars là n'hésitaient pas à vous faire poiroter dans un hôtel crasseux en pleins centre de Kiev. Vladimir balança ses jambes hors du lit et, pris de vertiges, il décrocha difficilement:

-Vous êtes prêt, annonça une voix qui n'était pas inconnue à Vladimir.

-Ca fait neuf heures qu'on est prêts.

-Je vous transmets les coordonnées de la cible...

Il y eut une pause. Vladimir imagina le directeur du GRU, à Moscou, installé derrière son bureau jonché de mémos et de télex tous estampillés "Urgent et Confidentiel".

-A quatre rues de l'hôtel, dans un Bunker hautement sécurisé, vous devrez faire un minimum le ménage si vous voulez avoir une chance de vous en sortir en vie, déconnez-pas d'accord ?

-A vos ordres...

Vladimir se tourna vers Sacha Pipriev, l'un de ses coéquipiers et lui dit d'une voix calme:

-On a le feu vert, camarade.

Sacha rétorqua:

-D'accord, je vais prévenir les autres.

-Dix minutes pour vous préparez, pas plus, panimaïou ?

-Da, sergent.

Vladimir, se prépara lui aussi, mettant son gilet par-balle, un masque à gaz par-dessus sa cagoule et préparant ses armes pour l'opération à venir. Ils avaient une mission complexe mais clair: Tuer le général ukrainien Garchov pour ainsi mettre en péril l'armée ukrainienne et en finir une bonne fois pour toute avec le siège de Kiev. Capitale de l'Ukraine qui a connu deux grands sièges mémorables, celui des fascistes allemands, lors de la Seconde Guerre mondiale et aujourd'hui celui de la grande Russie...Le coeur de Vladimir saignait en sachant qu'il allait devoir des gens de l'est, d'anciens alliés...d'anciens soviétiques...

Mais, l'Ukraine avait refusé de rejoindre la banière d'autrefois, elle allait devoir en payer les conséquences. Vladimir se fit la raison qu'ils étaient désormais leurs ennemis...

Dés que toute l'équipe du GRU fut prête, les hommes sortirent du batiment par l'arrière, vérifiant bien que personnes ne les remarquent. Les rues de Kiev étaient désertes et pourtant on entendait déjà le grondement de l'artillerie russe s'abattre sur les poches de résistances ukrainiennes. La plupart des hostilités se faisaient en périphérie, il faisait donc un calme intriguant dans le centre où se trouvaient les quatres Spetsnaz.

Lorsqu'ils furent arrivé au pied du batiment qui devait servir de position de tir, les russes vérifièrent leurs armes notamment les silencieux. Ils pénetrèrent ensuite dans le batiment qui devait avoir une fonction financière vu les immenses baies vitrées situés à l'étage. Vladimir se colla dos au mur, ses camarades l'imitèrent, en appercevant une sentinelle adverse sortir de l'ascenceur. Le russe s'approcha à pas de loup vers lui et se jeta sur le garde. La mitrailette de la sentinelle tomba au sol et tourna plusieurs fois sur elle-même, telle une partie de roulette russe. Elle finit par s'imobiliser sans provoquer la moindre détonation.

Zhukov pressa ses mains autour du cou de l'ukrainien et lui souffla:

-Quand arrive le général Garchov ?

Il ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit. Vladimir déserra légèrement son emprise sur la gorge de l'ukrainien, qui articula difficilement ensuite:

-Dans un quart d'heure...lâchez-moi !

-Je ne peux pas me le permettre... termina le russe.

L'ukrainien ouvrit une dernière fois la bouche, comme pour protester, mais son corps rendit les armes. Sa cage thoracique se raidit et sa tête tomba en arrière sur le sol. Vladimir ôta ses mains de la gorge de celui-ci et déplaça le corps jusqu'à un coin sombre où personne ne pourrait le retrouver avant quelques temps.

L'équipe du GRU prit le même ascenseur qu'avait utilisé le défunt auparavent et sélectionnèrent le dernier étage. Sacha entama une brève conversation:

-Sergent, que va faire notre cible maintenant ?

-Garchov va se rendre comme prêvu dans le parking à l'opposé d'ici, il compte s'arranger avec les autres grandes puissantes pour obtenir du soutien, nous n'allons pas le lui en laisser le temps...le chef a dit: "Je préfère voir ce général mort qu'entre les mains de l'Europe et encore moins dans celles des américains".

-Laissez-moi le descendre...ce chiens de traître, je veux le tuer, Sacha avait prit un ton totalement différent...

-D'accord, mais tu n'as pas intérrêt à le rater...vises la tête, on ne joue pas aux héros...

Une fois au sommet de l'immeuble, les quelques soldats ukrainiens qui montaient encore la garde malgré le chaos qui régnaient aux abords de la ville furent rapidement neutraliser. Ils se mirent en position, deux hommes surveillaient les alentours, Sacha se mit en position avec un sniper et à ses cotés, Vladimir saisissant une paire de jumelles pour avoir un meilleur visuel de l'assassinat.

Au loin, on pouvait voir le ciel déchiré par les projectiles de l'artillerie et les lointains batiments dévoré par les flammes sous un nuage de fumée et de poussières, s'écroulant l'un après l'autre...

La puissante armée russe semble une fois de plus, avoir laisser s'exprimer son courroux.

Un 4X4 de couleur ébène s'approcha de la zone, les vitres semblaient teintées et il était impossible de voir les occupants. Plusieurs soldats ukrainiens se rassemblèrent alors autour de celle-ci. Vladimir fit signe au tireur de se concentrer, Sacha inspira à fond et visa l'arrière de la voiture.

Un homme sortit, la cinquantaine, il était vêtu d'un uniforme de l'armée ukrainienne destiné aux officiers les plus hauts gradés. Son regard était caché par des lunettes de soleil, lâche qu'il était, il n'aurait jamais pu croiser le regard directement avec les fières combattants russes. Garchov semblait stressé, vu la vitesse à laquelle il machait son chewin-gum. Ces alliés de l'ouest n'allaient pas avoir le temps de l'exfiltrer hors de danger...la grande faucheuse allait le trouver bien avant...

Vladimir confirma la position de la cible au tireur:

-Cible se situe à 80° degrès au nord,120 mètres, vitesse du vent 58 kilomètres/heures, aucun effet de Coriolis...

-Cible en visuel, camarade sergent.

-Feu...

Le bruit de détonation déchira les lieux, la balle s'écrasa dans la tempe du général éclatant une partie de sa cervelle qui vint s'éjecter sur les soldats à ses cotés. Garchov s'écroula au sol baignant dans son propre sang. Les soldats se dispersèrent tentant d'appercevoir le tireur...celui-ci était déjà bien loin de la zone initial de tir.

Vladimir se rua vers l'opposé du batiment, les quatres hommes descendirent en rappel jusque dans la rue opposée à la zone où la cible avait été tué. Descendant d'une manière méthodique, ils atteignirent la ruelle assez rapidement, les troupes Ukrainiennes n'eurent pas le temps de les rattraper...

Le lendemain, à la même heure, Moscou, Russie.

Vladimir et ses hommes avaient réussis à fuir la ville de Kiev, traversant les poches de résistances ukrainiennes le plus furtivement possible. Ils avaient rapidement regagné Moscou sans plus attendre, Vlad n'avait pas dormit, il avait à peine eu le temps de prendre une douche et de se changer que le directeur du GRU l'avait contacté pour une rencontre dans son bureau.

Une nouvelle fois, Vladimir pénétra dans " l'Aquarium" du GRU, inauguré par Poutine en personne en 2006 et judicieusement situé en vue de l'ancien. Personne ne savait d'où venait ce surnom, mais, en tout cas, de l'extérieur, on n'en voyait pas grand chose, c'était une évidence. Certains avançaient que ce nom était lié à la technique de torture par noyade simulée qui y avait été inventée. Quoi qu'il en soit, et en dépit de cette tentative d'esquive du passé, l'ancien surnom était resté.

Vladimir frappa respectueusement à la porte du directeur et patienta...Il entendit un "entrez !", et s'exécuta...comme toujours.

L'intérieur du bureau était d'une luxure hors du commun, gardant néanmoins un style post-soviétique, on sentait la richesse qui s'y était accumulée après la chute de l'URSS, mais aussi grâce à la domination sur le marché du pétrole de la Russie. Deux drapeaux ornaient les murs, l'un rouge arborant fièrement la faucille et le marteau, l'autre représentant le drapeau national de la Russie actuelle prouvant ainsi que ces deux mondes différents, ne sont pas si différents que ça au final. Le directeur prit la parole:

-Ah vous voilà, comment c'est passé votre opération à Kiev ?

-Bien, la cible est morte et nous avons réussis à nous échapper de la ville sans aucune hostilité direct.

-Parfait, je suis impatient d'ajouter ce succès supplémentaire à votre dossier, sergent Zhukov, ce que je vais faire de suite...hum,hum, voyons. Né à Saint-Pétersbourg, d'un père soldat de métier et d'une mère syndicaliste communiste. Diplomé en sciences et de première classe dans l'école militaire de Moscou. Ayant rejoins le GRU, l'année dernière, sous la poposition du colonel Chlekosky.

-Ces années de services sont un honneur pour moi, je suis fière de me battre pour ma patrie...

-Comme nous tous...je suis sûr que vos exploits les plus prestigieux sont à venir c'est pour cela que je compte peut être vous mutez en Chine, de là, vous pourrez exploiter vos compétences d'instructeurs à nos camarades chinois. Mais, je sais que vous ne supporteriez pas être mit à l'écart des conflits et vous avez beaucoup de chances...on a besoin de vous, nous devons savoir qui a tenté d'aider l'Ukraine, les Etats-Unis en serait bien capable, mais la fédération Européenne pourrait elle aussi en être capable...nous ne possédons aucune preuve, nous devons remonter à la source et trouvez qui sont les alliés de l'Ukraine...

-Avez-vous pensé à la possibilité ou les deux puissances s'allieraient contre nous ?

-Da, évidemment, mais ce n'est pas possible du moins pas pour le moment, car les deux camps savent que celui qui contrôla l'une des trois puissances pourra s'en servir contre l'autre pour obtenir une domination totale. Voilà pourquoi, nous faisons profil bas, nous ne sommes pas encore en guerre, sergent Zhukov...

-Pas encore ? Cela veux dire que...

-Cela veux dire que vous devez obéir à mes ordres et faire ce que je vous ai dis...camarade.

-Je comprend, pardonnez mon indiscrétion.

-Ce n'est rien, camarade sergent...lorsqu'il prononça le mot "camarade" à nouveau, Vladimir pu lire une certaine nostalgie dans les yeux du directeur...

-Je ne vais pas vous dérangez plus que ça, monsieur, je vais de ce pas, prévenir mon équipe de notre nouvelle objectif.

-D'accord, bonne journée, sergent Zhukov.

-Vous de même.

A l'extérieur du bureau, Vladimir eu un véritable choc en voyant sur un écran murale, une video démontrant les nombreuses fosses communes...des hommes, des femmes et des enfants avaient été tué. Vladimir se voila la face, bouche bée en voyant les centaines de civils empilés comme des animaux. Ce n'était pas ce qu'il aurait voulu, mais c'était la guerre...il fallait frapper fort pour ne pas que l'ennemi riposte...l'intimidation, la peur, la mort....étaient les options les plus radicales.

Vladimir se fit une raison et traça son chemin...droit devant, comme il l'avait toujours fait...


Psychologie :

Vladimir est, comme ses ancêtres, un fervant partisan du communisme. Soutenant avec fierté ce qui avait constitué la gloire mais aussi la décadence de la Russie d'antan. Pour lui, l'URSS avait été bien trop perturbé pour prospérer. D'un coté, les famines, causés par la guerre civile face à la bourgeoisie tsariste, de l'autre les excès de folie de Staline, le tyran rouge poursuivit par la Seconde Guerre Mondiale et ensuite la Guerre Froide...l'URSS au final, n'a jamais réellement connu de période de paix à proprement parlé. Certains y voient la pire période de la Russie d'autres la meilleure, tout dépend des points de vues...pour lui le communisme a été bien trop critiquer par la propagande capitaliste, fasciste et impérialiste. Les ennemis des communistes sont nombreux, ce qui ne facilitent pas la réputation de ceux-ci.

Le communisme, une société où les gens vivraient égaux, où cette division entre riches et pauvres n'existeraient plus, où les gens qui travaillent dur seraient respectés par les patrons assit sur leurs chaises en cuirs devant leur bureau. Une société où les soins médicaux et scolaires seraient gratuit pour tous...malheureusement ce genre de société n'est pas profitable à tous, l'éternelle bourgeoisie persistera toujours...

Mais ce combat, Vladimir est prêt à le faire...cependant pour cela, il faut démanteller l'impérialisme américain et européen. Le choix de rentrer dans l'armée russe n'est peut être pas un hasard par rapport à ses convictions.

Cependant son coté peut être un peu "révolutionnaire" ne lui empêche pas d'être obéissant.Non il n'est pas soumis, mais toute sa "courte" vie on lui a appris le respect et il respecte ses supérieurs, donc c'est tout a fait logique pour lui de leur obéir en toutes circonstances.

l n'est pas imbu de lui même, il a juste un sens aiguë des choses, il se mettra d'abords lui en danger plutôt que de risquer quelqu'un de l'équipe, c'est pour ça qu'il est le furtif parfait, il sait passer sans se faire repérer,récolter les informations et repartir avec un minimum de dommage collatéraux, de plus, il essaiera de minimiser au maximum les pertes humaines.

D'un point de vue plus personnelle, il n'a aimé dans sa vie qu'une seule femme, emportée par un cancer à l'âge de 25 ans. Irina Zhukov périt d'une mort lente et douloureuse. Il passa avec elle les plus belles années de son existence, n'ayant malheureusement pas eu la possibilité de faire des enfants. On lui a souvent conseillé de refaire sa vie, mais comment retrouver l'amour alors que celui-ci est toujours très grand envers une seule et même personne ? Irina était une véritable lumière dans l'obscurité pour lui, bien que leur relation ne c'est pas passé de quelques rares tentions. Mais aujourd'hui tout cela est terminé...

La dernière chose qui importe le Spetsnaz aujourd'hui est son pays, ses convictions et son peuple, il les fera prospérer peu importe les sacrifices...

Il apprécie davantage les sciences et l'informatique, mais aussi la littérature, ayant lu à plusieurs reprises les ouvrages de Karl Marx, de Lénine et autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil 1.1IA du ForumIA du Forum
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 7
Localisation : Ici Et Là

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Banator 2011
Arme n°1:: Kickator 2011

MessageSujet: Re: Dossier du GRU: V. Zhukov   Sam 9 Nov - 21:00

Mon avis est FAVORABLE, mais je serais d'avis que tu remplace l’Ukraine par la Tchétchénie, car l’Ukraine est l'un des alliée les plus puissant des russes dans notre univers. Sinon c'est bon pour moi.

_________________
The End Has Begun

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endwar-rpg.superforum.fr
Vladimir ZhukovG.R.U, Сержант/SergentG.R.U, Сержант/Sergent
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 07/11/2013

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: QSZ-93/92 FTP
Arme n°1:: Fusil d'assaut Ak-100

MessageSujet: Re: Dossier du GRU: V. Zhukov   Sam 9 Nov - 21:13

Merci pour l'avis favorable Wink

Pour info, je n'ai fais que suivre le contexte: ^^

"
06/03 : La Fédération de Russie envahit les anciens pays satellites de l'URSS.
28/03 : Les troupes ukrainiennes défendent leur territoire face aux chars qui veulent entrer dans Kiev. La ville est alors tenue par 50.000 hommes, 153 chars de combat, 50 blindés légers, et 300 véhicules de transport d'infanterie.
08/04 : Kiev est assiégée depuis 11 jours. L'armée russe se casse les dents à chaque assaut. C'est alors que des images sont postées sur des réseaux sociaux de fosses communes de civils ukrainiens égorgés, principalement des femmes et des enfants.
10/04 : Les 49.600 soldats ukrainiens survivants se rendent, espérant ainsi éviter le massacre des civils."

J'ai été le plus fidèle possible à celui-ci, normalement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil 1.1IA du ForumIA du Forum
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 7
Localisation : Ici Et Là

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Banator 2011
Arme n°1:: Kickator 2011

MessageSujet: Re: Dossier du GRU: V. Zhukov   Sam 9 Nov - 21:20

Autant pur moi j'avais oublié ! Smile Parfait Smile

_________________
The End Has Begun

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endwar-rpg.superforum.fr
Michael CarlsonEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme AéroportéeEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme Aéroportée
avatar
Messages : 440
Date d'inscription : 07/05/2010
Age : 35
Localisation : Cadix

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Pistolet Wilson Combat Spec Ops II (x2) + Couteau de Combat Wilson Combat G10 (x2)
Arme n°1:: ARX / UMP .45

MessageSujet: Re: Dossier du GRU: V. Zhukov   Dim 10 Nov - 16:03

Bonne fiche Smile

favorable

_________________
"La guerre n'est que la continuation de la politique par d'autres moyens, car la politique est le but, la guerre le moyen, et un moyen sans but ne se conçoit pas." - De La Guerre, C. Von Clausewitz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir ZhukovG.R.U, Сержант/SergentG.R.U, Сержант/Sergent
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 07/11/2013

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: QSZ-93/92 FTP
Arme n°1:: Fusil d'assaut Ak-100

MessageSujet: Re: Dossier du GRU: V. Zhukov   Dim 10 Nov - 16:15

Merci Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasily TeikofSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant de la 22eme AéroportéSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant de la 22eme Aéroporté
avatar
Messages : 291
Date d'inscription : 21/11/2010
Age : 23
Localisation : Lac Baikal Russie

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: TT-21
Arme n°1:: Fusil d'assaut Vepr

MessageSujet: Re: Dossier du GRU: V. Zhukov   Lun 11 Nov - 20:13

Bonjour camarade tu vient grossir les rangs de la fédération de Russie,excellent choix ^^
Pour ma part bonne fiche,aérée,colorée,personnage et description intéressante. rien a redire

Avis favorable

_________________


22ème Division Aéroporté



" Je ne veut pas que l'environnement est une influence sur moi... je veut que ce soit moi qui est une influence sur mon environnement "
Franck Costello, les infiltrés .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir ZhukovG.R.U, Сержант/SergentG.R.U, Сержант/Sergent
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 07/11/2013

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: QSZ-93/92 FTP
Arme n°1:: Fusil d'assaut Ak-100

MessageSujet: Re: Dossier du GRU: V. Zhukov   Lun 11 Nov - 20:23

Merci =D

Au plaisir de se revoir in rp, camarade, ce sera un honneur pour moi de compter parmi vos rangs et de servir la mère patrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri PetrenkoSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant des gardes rougesSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant des gardes rouges
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 24
Localisation : Prypiat, Ukraine.

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: AK-104 + Poigné + Viseur Kobra.
Arme n°1:: Saiga-12.

MessageSujet: Re: Dossier du GRU: V. Zhukov   Lun 11 Nov - 22:34

Bonne fiche, j'ai pas grande chose à redire dessus si ce n'est que j'ai vus quelque petite faute par ci et là mais rien de bien grave et puis tout le monde en fait donc...

Je donne donc un avis favorable. =)

_________________


"Ce grand mal... d'où est-ce qu'il est venu ? Comment il c'est faufiler dans le monde ? Quelle graine, quelle racine la fait pousser ? Qui fait ça... Qui nous tue... Qui nous arrache la vie et la lumière et nous montre pour nos narguer ce qu'on aurait put connaître... Est-ce que cette noirceur et en toi aussi ? A tu toi aussi traverser cette nuit ?"


Question du Lieutenant Dimitri Petrenko à un ami Européen après la campagne de Chine en 2014.

"la violence a réglé dans l'histoire plus de questions que n'importe quel autre facteur."

Écrivain Américain du XXème Siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil 1.1IA du ForumIA du Forum
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 7
Localisation : Ici Et Là

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Banator 2011
Arme n°1:: Kickator 2011

MessageSujet: Re: Dossier du GRU: V. Zhukov   Lun 11 Nov - 22:41

Et bien alors c'est VALIDE

J’espère l'avoir écris suffisamment gros ^^

Tu pensera à faire tes comptes, puis a faire ta fiche de perso Smile

_________________
The End Has Begun

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endwar-rpg.superforum.fr
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dossier du GRU: V. Zhukov   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dossier du GRU: V. Zhukov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Fidel Castro dans le dossier Haiti-Clinton: On ne peut rien improviser en Haiti
» Raoul Peck s''adresse au prés. René Preval dans le dossier de la Dominicanie
» Le dossier "keating five" scandale dont MC Cain était impliqué
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
End War :: Fiche De Présentation :: Spetsnaz :: Rejoindre le GRU.-