AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prélude-01: Le Procès.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Virgil 1.1IA du ForumIA du Forum
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 7
Localisation : Ici Et Là

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Banator 2011
Arme n°1:: Kickator 2011

MessageSujet: Prélude-01: Le Procès.   Ven 30 Sep - 23:05

Traking serctor...Sector Located...La Haye/ Pays-Bas...Launching Mission...


Présentateur de CNN: Bonsoir à tous, je suis en direct de la cour de justice international de la Haye, ou un important dispositif de sécurité se met progressivement en place, en effet depuis 6heures ce matin un contingent important de la J.S.F installe tous ce qu'il faut pour garantir la sérénité des audiences. Car c'est après demain que la cour pénal, va commencer le procès pour crime de guerre, insubordination et haute trahison du Commandant Général Royant, actuellement directeur du S.R.E.C. Mais certaine rumeur disent que le général Royant serait actuellement entrain de déposer une plainte via son avocat contre le gouvernement russe qui aurait semble-t-il autoriser l'assassinat de sa femme et sa fille, ce qui à entrainer la mort de 10 agents du service de renseignement de la fédération. Bref c'est une véritable bataille juridique qui va se dérouler dans ce haut lieux de la communauté international.

Voila enfin le moment, le début des choses sérieuses, tous ce qui ce passera ici influera sur la guerre, faites donc attention à vos actes et à vos propos. Il est temps d'écrire l'histoire ! Bonne chance à tous !

_________________
The End Has Begun

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endwar-rpg.superforum.fr
Jack O'NeillJeune recrueavatar
Messages : 72
Date d'inscription : 09/08/2010

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: SCAR
Arme n°1:: Desert Eagle

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Lun 10 Oct - 20:42

Il est 6 heures du matin, des hélicos ainsi que de lourds transport maritime on lâchait à la Haye d'importants contagents. La J.S.F déploie aujourd'hui des forces importantes pour garantir la sécurité de ses accusés. Des char d'assauts blindé ainsi que des infanteries ont été placé aux abords de la Cour ainsi qu'aux différents accés de la ville. La ville a reçut l'ordre d'être fermer à toute sortie ou entrer. Arrivé à 12h, ce sont des Artilleries qui débarquent des transports maritime s'installant au centre ville pour détruire toute menace s'approchant. Une tour de liaison à également été autorisé à s'activer pour garantir une sécurité optimal. Des hélicos de combats ne cessent de tourner autour de cette ville, recevant leur invité pour demain.

Le lendemain,
Le Général O'Neill en personne à débarqué à la Haye avec d'autres gradés ainsi qu'un juge professionnel. Il fut alors interviewer :

Monsieur, quelle est la situation de la Russie actuellement ? Est-ce que l'Europe est principal coupable ? Comment va se dérouler cette audience ?

Mesdames et messieurs je vous prie de garder votre calme, pour l'instant les deux sont coupables, la NASA est sur le coup. Je suis venu ici personnellement pour être entre autre le juge de cette cour, bien sûr un professionnel m'accompagnera. L'audience pourra être suivi grâce aux caméras que nous avons installer hier, ainsi le monde entier pourra être présent à cette cour. Laissez moi passé maintenant ...

O'Neill réussit à rejoindre la cour à bord de véhicule blindé et des soldats JSF surentraîné s'occupé de la sécurité rapproché, il ne restait plus qu'à attendre les autres territoires, Un héliport a été spécialement installé hier pour accueillir les accusés non loin de la Cour de Justice de la Haye, situé au Pays-Bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilad RoyantEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la 94eme BCEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la  94eme BC
avatar
Messages : 373
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 23
Localisation : Avalon

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Wilson Combat Spec Ops + G10 x2
Arme n°1:: Famas / SKW-338

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Dim 16 Oct - 17:47

Lentement l’hélicoptère se posa sur le tarmac installé par les américains, le général distingue des char ainsi que des transport de combat, une ville d’Europe sous loi martial US que devient le monde ! A peine l'appareil au sol Gilad et ses gardien descende pied à terre et se retrouve face a face avec des ghost, étonnamment les MP Enforcer et JSF ont très vite l'air animé d'une certaine rivalité. Mais le général s'en moque et un sergent dit au MP européen qu'ils se charge du général Royant, alors ce dernier est embarqué a bord d'un Humeurs et quitte la zone direction son lieux de résidences, un hôtel plus que correcte ou vas être hébergé la délégation européenne. Des soldat de la 94 son présent pour sécurisé le site et Laurie attend Gilad sur le pas de la porte. Ce dernier descend du 4x4 et toujours flanqué de ses 4 pit-bulls américains. Cette dernière s'approche du groupe et demande au gardes de s'écarter deux minutes.

-Le reste de la délégation arrive, tu est bouclé au 36eme étages ou l’accès est restreint. De plus les audiences commence dans 2 jours.

- Ok, merci, je crois que je vais monté dans ma chambre avec mes pit-bulls

Puis le général pénétra dans un ascenseur et monta au 36 pour attendre le début des problèmes.

_________________


"The sun's comin'up. Even after the darkest nights, morning always comes."
"Enemy of my enemy is my friend"

" Le parachute te porte, les ailes du grand Saint Michel te supportent, l'étoile te guide. Les lauriers te rappellent la gloire des Anciens, la couronne de chêne, la force qui caractérise les parachutistes. Mais la mort te guette et elle est représentée par le noir entre les suspentes ".





"Tu feras la guerre avec prudence."

- Devise de la 94 ème d'assaut

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael CarlsonEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme AéroportéeEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme Aéroportée
avatar
Messages : 440
Date d'inscription : 07/05/2010
Age : 34
Localisation : Cadix

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Pistolet Wilson Combat Spec Ops II (x2) + Couteau de Combat Wilson Combat G10 (x2)
Arme n°1:: ARX / UMP .45

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Lun 24 Oct - 21:04

19 Aout, 09h37
Noordwal, La Haye, Fédération Européenne


Je sors de la voiture. J'ai demandé au chauffeur de me déposer un peu avant mon hôtel pour marcher un peu et lui ai donné quartier libre après qu'il ai déposé mon sac au Hilton. Je prends mon attache-case qui était à mes pieds et ferme la porte avant de me mettre à marcher le long du canal. Mon portable vibre dans la poche de mon pantalon. Je décroche.

"J'ai quelque chose sur ce que vous m'avez demandé.

- Retrouvez-moi à l'angle de Noordwal et Prinsestraat. Immédiatement."

Je presse le pas. Je suis à environ 500 mètres du point de rendez-vous. Une voiture s'arrête, une jeune femme très élégante en descend, une mallette à la main. Elle a des lunettes de soleil, vous me direz il fait vingt degrés et le soleil est déjà haut. Elle arrive rapidement à ma hauteur. Je lui montre le parc en face de la tête. Elle me suit. On arrive à l'entrée. La gardien lève un sourcil en nous voyant, surtout moi avec mon complet aux couleurs du S.R.E.C, mais ne dit rien. Nous nous asseyons sur un banc pas loin de l'entrée, avec une vue directe dessus mais restant relativement discret. Elle ouvre son attache-case.

"Voilà le dossier. Les infos récoltées sur le site du crash sont là. Et ici la copie du rapport des services d'enquête russes qui étaient chargés du 'massacre de Tavda', comme en parlent déjà les journaux soviets. Les photos sont dans cette enveloppe. Ils n'ont vraiment pas fais de quartiers. Mais certains trucs portent à confusion. Et ici j'ai différents rapports de plusieurs unités russes déployées sur place pour intercepter Royant, assez troublants ma foi. Et pourtant on ne peut rien prouver. Je vous passe les détails, je vous laisse aussi deux clichés et un rapport sur la base russe en Nouvelle-Zemble. Peu d'infos mais quelques observations."

Très professionnelle mais en marge des règlements, Maria se relève, place ses lunettes sur le bout de son nez, m'adresse un sourire, une caresse sur le front, et un petit signe de la main avant de passer l'entrée du parc. Je place tout dans mon attache-case, me lève et sors du parc pour filer au Hilton, payé à moitié par l'Europe à moitié par mon compte perso, sinon j'avais le droit à un Delta, très peu pour moi, pas assez d'espace pour travailler. J'entre dans le hall. Le maître d'hôtel me tend une clef et m'indique une chambre au cinquième. J'emprunte l'ascenseur. Mon portable vibre.

"Allô ?

- T'as une réunion en visio avec le bureau d'enquête de l'Assemblée à 10h05.

- Merci Konrad. A toute à l'heure."

Je pose mon attache-case, l'ouvre et commence à éplucher les dossiers en entamant le petit-déjeuner posé sur la table à côté de l'ordinateur.

_________________
"La guerre n'est que la continuation de la politique par d'autres moyens, car la politique est le but, la guerre le moyen, et un moyen sans but ne se conçoit pas." - De La Guerre, C. Von Clausewitz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'NeillJeune recrueavatar
Messages : 72
Date d'inscription : 09/08/2010

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: SCAR
Arme n°1:: Desert Eagle

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Mer 16 Nov - 20:05

La sécurité de la Haye détecta plusieurs infractions de la part des Européens, la NSA avait demandé de nouvelles perspectives et le Général O'Neill avait approuvé la proposition. Un groupe de commando se dirigea alors vers l'hotel en question, accompagné d'un membre de la NSA qui avait une mission bien à lui. Une mission donné par son organisme dans le but d'arriver à un arrangement plus que rapide. Les commandos sortirent de véhicules blindés devant l'hotel, les soldats européens chargé de la sécurité de leur "ambassadeur" ne semblait pas enthousiaste, mais pourtant il fallait se rendre à l'évidence : la JSF était plus nombreuse à la Haye que les Enforcers. Les commandos désarmèrent les soldats présent et les confinèrent tous dans le hall principal de l'hotel. Pendant ce temps le membre de la Nasa traversa la salle signalant que ceux-ci n'était qu'une prérogative. Il arriva devant la porte de "l'ambassadeur", c'est ainsi que le Général appelé les intrus. Il salua les personnes présentent et se présenta à son tour :

Messieurs, je me présente, je suis Membre et inspecteur de la NSA je ne réponds à aucun nom à part mon nom de CODE : Z6. Nous avons désarmé vos hommes, étant en territoire neutre pour assister à une cour martiale ramener des hommes armés n'est pas un bon point pour vous, nous garantissons votre sécurité...

Mais revenons sur un autre point, il y a quelques jours la NSA a interdit tout vol et communications de tous types. Nous avons pour l'instant recut différentes photos montrant les Russes et les Européens en activité que ce soit pour aller chez l'un ou chez l'autre. La NSA doit enquête aussi j'aimerai savoir ce qui s'est passé en Island ou irlande je ne sais plus trop. Une base méconnue de nos services et à ce qu'on peut lire dans certains documents : une certaine recherche importante. Pouvez vous m'apporter des réponses ?


Des commandos JSF fermèrent la porte laissant le messager et l'ENFORCER discuter ensemble et mettre les points sur les "i". Il en valait de la paix de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick FuryEnforcerCorps, MajorEnforcerCorps, Major
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 01/11/2011
Localisation : France

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Pistolet Wilson Combat Spec Ops II
Arme n°1:: FAMAS

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Mer 30 Nov - 12:03

Le Major Fury et ses hommes étaient dans un black hawk américain qui les amèneraient sur le toit de l’hôtel. Les Kommandos étaient escortés par un sous-officier de la NSA. Il n’arrêtait pas de les regarder mais surtout de surveiller les armes de ces derniers. Heureusement, Nick ne s'énervait pas souvent mais d'être sous les projecteurs ou comme là être sous haute observation, celà ne plaisait pas au major Fury. Nick savait que la NSA lui confisquerait à lui et à ses hommes leurs armes. Et ça, Nick ne l'accepter pas. Pas entièrement du moins. Nick regarda le soldat Ortiz qui faisait partit de son équipe.

- Ortiz,
il lui passa un bipeur qu'il prit. Au cas ou.

Six minutes passèrent depuis que Nick avait passé le bipeur à Alexandre. Mais enfin le sous-officier regarda le paysage et ferma les yeux. Nick en profita. Il montra à ses hommes qu'il caché son Pistolet Wilson Combat Spec Ops II et leur fit comprendre qu'ils devraient faire de même. Ils cachèrent tous leurs armes de poing et rangèrent leurs holsters dans le sac, où il y avait les armes qu'ils allaient donner, avant que le sous-officier réouvre les yeux. Le voyage se fit calme et sans altercation. Mais finalement, l'hélicoptère arriva dans la ville, et se posa sur le toit de la ville. Une fois posé, les hommes descendirent de l'appareil et le sous-officier se mit entre les kommandos et les agents de sécurité.

- Messieurs, remettez moi vos armes s'il vous plait. Vous comprendrez que la situation l'oblige.

Nick savait mentir quand il le fallait et de façon convaincante. Mais ses hommes eux, moins, mais ils n'avaient pas à mentir puisqu'ils n'avaient pas leurs mots à dire.

- Bien entendu. Les armes sont dans ce sac.

Il montra le sac où il y avait leurs armes et les holsters sans les armes de poing. Les gardes prirent les sac et regardèrent les armes et aussi les autres sacs pour vérifier.

- Rien à signalez. Bien, je vous accompagne à vos appartement.

Le sous-officier de la NSA avait l'air fatigué, mais essayé de ne pas le montrer. Mais ce détail n'échappa pas à Nick. Une fois arrivé devant la porte n°846 à l'étage 8 le sous-officier donna la clef et parti. Nick et ses hommes rentrèrent dans la chambre qu'ils fermèrent à clef. Ils posèrent les sacs en silence et ne sortirent pas leurs armes de leurs cachètes et n'en parlèrent pas au cas où ils auraient été surveillés de trop prés. Ortiz sorti des ordinateurs portables des sacs. Et installa tout le matériel pour pouvoir travailler.

- Alexandre, regarde les mails pour commencer, et demande au colonel Carlson où il en est; qu'on puisse être sur la même longueur d'onde. Et tiens moi au courant. Les autres, triez tout les dossiers sur ses ordinateur, comme ça on s'en sortira mieux et envoyez tout sur mon poste.

Fury alluma son ordinateur et commença à pianoté. Le fichier procès qu'il avait ouvert, se fichier comprenait plus de deux cent dossier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tomclancy.forumactif.fr/forum
Michael CarlsonEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme AéroportéeEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme Aéroportée
avatar
Messages : 440
Date d'inscription : 07/05/2010
Age : 34
Localisation : Cadix

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Pistolet Wilson Combat Spec Ops II (x2) + Couteau de Combat Wilson Combat G10 (x2)
Arme n°1:: ARX / UMP .45

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Dim 18 Déc - 20:58

19 Aout, 10h05
Hôtel Hilton, La Haye, Fédération Européenne


"Bonjour mesdames et messieurs. Tout le monde a pris sa pause ? Alors on peut commencer. Votre décision en ce qui concerne le procès du Général Royant ?

- Eh bien Colonel, bien que certains parmi nous soient plutôt réservés, nous avons choisi d'épauler Royant. L'Europe se portera du côté de la défense.

- Colonel, comment ça se passe chez vous ? Pas de problèmes de cohabitation avec les américains ?

- Pas à ma connaissance.

- Bon... Il faut régler ce procès au plus vite, la présence de troupes armées, américaines qui plus est, sur notre sol ne me plait pas du tout. Et pour le dossier Islande ?

- Comme je vous l'ai dis, un de nos hélicoptère d'extraction a été abattu sur sol russe pendant l'exfiltration de notre commando chargé de récupérer le scientifique. J'ai fais envoyer sur la zone du crash quatre des six hommes du S.R.E.C affectés au BPC Pluton II. Les indices qu'ils ont ramené ne laissent pas place au doute : il s'agissait bien de notre hélico, mais les russes l'ont emmené. On a pu récupérer la carte mémoire du GPS, mais ils ont repris la boîte noire. On a p confirmer que l'hélico a fait une embardée avant d'amorcer un virage descendant en vrille. Il s'est écrasé peu après. Aucunes nouvelles des hommes ni du scientifique.

- Qui était ce scientifique ?

- Le... Tout le monde est accrédité Secret Défense ?

- Non, une seconde."

Les conseillers, de l'autre côté de l'écran, commencent à bouger. Certains se lèvent, mais pas ceux que je connais. Elles sortent. Konrad fait signe aux deux gardes de sortir. Bientôt, ils ne sont plus que sept à l'écran, qui attendent ma réponse. Je déglutis. Ils ne savent pas.

"Le chef du projet Pégase. On est sur ligne sécurisée ?"

Silence. Des deux côtés de l'écran. Konrad déglutit. Comme deux autres conseillers. Un signe de tête affirmatif répond à ma question.

"Il a été pris pendant l'attaque en Islande.

- Mais, c'est un civil !

- Affirmatif. C'est pourquoi il nous faut un plan d'action si nous voulons que les médias s'emparent du sujet.

- Mais, on ne peut pas donner ça aux médias ! On se ferait massacrer par l'opinion publique !

- On ne peut pas, on est d'accord. Il faut en révéler peu mais assez pour que le scandale d'attaque de civils atteigne les russes.

- Et si ils balancent tout ?

- Ils ne peuvent pas se le permettre. Dans nos dossiers, aucune mention d'armes mais juste de recherches. Les russes, qui d'ailleurs ne sont pas pour l'opinion publique les instigateurs de l'attaque en Islande, ont attaqué parce qu'ils pensaient avoir affaire à un développement d'armes biologiques dévastatrices, alors qu'on en était loin. Même si on y serait parvenu. Le projet Pégase est en cours de déplacement. Je ne peux pas vous en dire plus, le dossier a été classé par Carcassonne.

- Le projet sera en sécurité ?

- La base est beaucoup mieux surveillée et des troupes stationnées non loin peuvent y être en une heure trente, deux cent hommes. En attendant les renforts.

- Très bien. Vous avez une idée pour la diffusion dans les médias ?

- Je vous transmet mon plan dès qu'il est prêt. Il va falloir que vous soyez tous présents à la prochaine réunion, et seulement vous. En attendant, rentrez chez vous."

Je coupe la visio conférence. Il est 10h21. J'ai encore de la lecture avec ce que m'a ramené mon agent de liaison, mais ça passera à la trappe pour la matinée. Mais mon téléphone vibre.

"Carlson.

- Mon Colonel, ici Uthler. On vous attend à la CPI.

- Tout de suite ?

- Affirmatif Monsieur."

_________________
"La guerre n'est que la continuation de la politique par d'autres moyens, car la politique est le but, la guerre le moyen, et un moyen sans but ne se conçoit pas." - De La Guerre, C. Von Clausewitz





Dernière édition par Michael Carlson le Jeu 28 Nov - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasily TeikofSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant de la 22eme AéroportéSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant de la 22eme Aéroporté
avatar
Messages : 291
Date d'inscription : 21/11/2010
Age : 23
Localisation : Lac Baikal Russie

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: TT-21
Arme n°1:: Fusil d'assaut Vepr

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Ven 23 Déc - 6:44

19 AOUT 10H30
Aéroport Amsterdam-Schiphol,PAYS-BAS
An-72 en phase final
Commandant Vasily Teikof



La secousse du train atterrissage me réveilla en sursaut.
J'avais insisté pour que l'on me laisse dormir jusqu'a Schipol, je me redresse sur le siège métallique inconfortable,je suis courbaturé de partout,tant pis,il fallait que je rattrape le sommeil perdu pour avoir l’esprit bien clair pour la journée qui allait suivre. Je regarde autour de moi en me frottant les yeux, devant moi Naja vient de s'éveiller elle aussi, elle me regarde en me souriant, je lui rend son sourire.

Je me lève avec difficulté de mon siège,je vérifie que les autres membres de l'équipe soit la eux aussi, Timofey est déjà en train de rassembler ses affaires, il aide le docteur Chapev a dégrafer sa ceinture qui oppose une certaine résistance... Bien son assistant est la aussi ainsi que les neuf autres membres du groupe. Je jette un coup d'oeuil par le hublot, l'appareil roule lentement vers sa place de parking assigné, un hangar privé éloigné du terminal principal, dehors défile l'asplathe de la piste.

Je fait signe aux autres de se tenir prêt, il va falloir faire vite, nous ne devons pas rester a découvert trop longtemps... Le S.R.E.C et la NSA doivent veiller au grain etje n'ai vraiment pas envie de leur laisser l'occasion de nous identifier, heureusement tout a été préparer a l'avance, la douane a été écarté, le convoie est prêt,l'itinéraire sécurisé et le consulat est prévenue, normalement tout devrait bien se passer...

L'appareil rentre dans un hangar, par la vitre j’aperçois les véhicules du convoi ainsi que l’escorte réduite Bien ... Le Maréchal a assurer sur ce coup la.

L'avion s'immobilise, le voyant d'étanchéité de la porte passe au vert, Timofey la fait coulisser et descend le premier, il est méfiant,ça ce voit, il reste en alerte, évalue toutes les possibilités et se tient prêt a dégainer au moindre problème... il n'as pas confiance dans les troupes régulières ... moi non plus d’ailleurs.

Ils sont une dizaine de garde du consulat Russe,armés pour la plupart de SR-3 Versek et de 104, il y a cinq véhicules au total : deux UAZ patriot aux vitres teintés et trois Hunter de la même marque, noir mat . de belle bêtes .

Un grand au crane rasé s'avance vers moi, il porte une tenue de combat légère avec
le sigle du consulat brodé sur l'épaule gauche. Nous nous échangeons une poignée de main

-Capitaine Dimitriev Andropov, camarade Commandant, je suis chargé de
vous escorter, vous et votre équipe jusqu’au consulat et ce, dans les plus
bref délais.


Un homme qui ne perd pas son temps, j'aime ça .

- Ok Capitaine,l'équipe de diversion est-elle- prête ?
- Fin prête, elle est en place.
- Bien allons y

Je fait signe aux autres

Ils viennent s’engouffrer dans les 4x4, je monte dans un Hunter avec Chapev, Timofey et Naja.

L'intérieur est simple mais confortable, le chauffeur est déja en place, la porte se referme et quelques secondes plus tard, le convoi démarre sur des chapeaux de roue passe les portes du hangar et roule a vive allure vers la sortie de l'aéroport, que les véhicules franchissent a la queue leu-leu, puis s'engagent dans le flot fluide de la circulation.




_________________


22ème Division Aéroporté



" Je ne veut pas que l'environnement est une influence sur moi... je veut que ce soit moi qui est une influence sur mon environnement "
Franck Costello, les infiltrés .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilad RoyantEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la 94eme BCEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la  94eme BC
avatar
Messages : 373
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 23
Localisation : Avalon

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Wilson Combat Spec Ops + G10 x2
Arme n°1:: Famas / SKW-338

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Mar 27 Déc - 1:24

Traking Target...Target Located...Ville de Toulon/Base de la marine national/Hangar B-6, lieux de stockage du cargo Libyen...10H32.


Quand le capitaine Kallen, pénétra dans le hangar, tous les expert de la marine ainsi que les civils présent, stoppèrent leurs activités, aussi diverse fut-elles, il était vrai que les soldats ARC, avait un style vestimentaire qui imposait le respect, le béret noir avec un crane enflammé, signifiant les pleins pourvoir, leur veste de combat avec gilet tactique, et surtout leur Kama, les Kamas étaient des jupes partielles en cuire portées par les soldats ARC, leur apportant une protection supplémentaire. En effet, le cuir était traité et renforcé de sorte à être résistant à certaines dégradations comme les éclats de shrapnels par exemple, protégeant ainsi les jambes du porteur. Mais après quelques instant, tous reprirent leurs activités, un officier du S.R.E.C, un Major d’après ses galons s’approcha, de l'ARC, après un bref salut l'homme se tourna vers les bateau et le...au premier abord gros bordel...que l'équipe d’enquête, avait put récupéré, il désigna quelques petites chose à l'ARC, montrant aussi des photos de la zone d'impact des missiles, ainsi que des documents marqué du tampon des opération clandestines du G.R.U.

La discussion dura presque 1h heure, puis repartie et un groupe d'agent du S.R.E.C pénétra dans le bâtiment et mirent une partie des document dans des containers scellé. Ceux pendant que G. passait un coup de fil dehors.

- Colonel Carlson...oui c'est G., je viens d'avoir le rapport préliminaire pour le cargo, j'ai fait envoyé, les photos et certains document qu'on a retrouvé intact à la CPI, donc en gros on à la preuve que ce sont les russes qu'ils l'ont envoyé par le fond, de plus à sont bord, nous avons trouvé deux tètes nucléaire russe denier modèle, ainsi que des cartouches d'agents pathogènes, qui d’après les expert sur place sont prévu pour résisté au antibiotique, leur utilisations aurait put déclenché des épidémie de peste et de choléra importante, de plus les document récupéré dans le coffre du capitaine qui se révèle être un commandant des opérations spéciales russe, nous avons trouvé un document signé d'un certain docteur Chapov, ou je n'est plus quoi, avec un entête en russe qui d’après moi veux dire Sureté Chimique Militaire, mais mon russe est rouilliez c'est Math le pro des langues de l'est demandé lui la traduction du document. Donc la section 3 avait vu juste, sur ce cargo et les russes ont tenté de nous éliminez en prime! Bref, les souches de virus sont en route pour Lyon et le labo de sanofi, quant aux preuves elles arrivent par hélico avec moi dans moins de 3h, a plus tard mon colonel!

Puis Kallen rangea son portable et monta dans un gadfly avec les preuves sous haute sécurité.

_________________


"The sun's comin'up. Even after the darkest nights, morning always comes."
"Enemy of my enemy is my friend"

" Le parachute te porte, les ailes du grand Saint Michel te supportent, l'étoile te guide. Les lauriers te rappellent la gloire des Anciens, la couronne de chêne, la force qui caractérise les parachutistes. Mais la mort te guette et elle est représentée par le noir entre les suspentes ".





"Tu feras la guerre avec prudence."

- Devise de la 94 ème d'assaut

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timofey VanzineG.R.U, Сержант/SergentG.R.U, Сержант/Sergent
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 24
Localisation : Au bon endroit au bon moment

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Saiga-12u + 92 FTP
Arme n°1:: RPK-5M + QSZ-93

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Mer 11 Jan - 20:11

Timofey s'installe dans le 4x4, réajuste sa cravate et tire un peu sur son pantalon, qu'il ne trouve pas très confortable. Le sergent porte un costume, car il joue le rôle de garde du corps pour Vasily afin de justifier sa présence. Il n'a bien sûr pas la formation pour, mais ayant de bons réflexes et de bonnes habitudes de par son expérience en tant que soldat, il sait quoi faire. D'autant plus qu'il s'est renseigné là dessus pendant le voyage dans l'avion, en plus du travail de recherche que le commandant lui avait assigné. Il avait du contacter leur services de renseignement afin d'obtenir des informations sur trois personnes.

- Bon, on a pas beaucoup de temps, Vanzine, qu'est-ce que vous pouvez nous dire ?
- J'ai rassemblé toutes les informations sur ma tablette numérique, vous pourrez les lires si vous avez le temps mais je vais aller à l'essentiel.
Michael Carlson, Colonel, sous-directeur du SREC, il était en Islande, aucun doute là dessus... mais bon nous aussi. Son profil psy dit qu'il est très humble, altruiste, et courageux... un peu trop d'ailleurs. C'est peut-être là qu'il faut frapper, le forcer à... se sacrifier pour sa cause, lui faire faire une erreur qui nous arrange et qui accuse l'Europe.
Gilad Royant, Général, Directeur du SREC. Alors lui, ce dont je suis certains, c'est qu'il aura sa compagnie ARCA dans l'ombre pour le protéger. Ils vont tenter quelque chose contre nous c'est sûr... On peut peut-être utiliser la haine qu'il a envers nous à notre avantage, mais je le vois mal se dévoiler facilement.
Enfin Jack O'Neill, Général de la JSF. Il va sûrement mener son enquête avec la NSA. Il est très méticuleux et il réussit. Ça va être dur il va falloir rester sur nos gardes.

- Merci Sergent.

Timofey tend la tablette à son commandant, jette un coup d'oeil à sa montre, puis regarde défiler le paysage par la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/greendaddy0
Michael CarlsonEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme AéroportéeEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme Aéroportée
avatar
Messages : 440
Date d'inscription : 07/05/2010
Age : 34
Localisation : Cadix

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Pistolet Wilson Combat Spec Ops II (x2) + Couteau de Combat Wilson Combat G10 (x2)
Arme n°1:: ARX / UMP .45

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Sam 14 Jan - 13:14

19 Aout, 10h28
Hofweg , La Haye, Fédération Européenne


Je parcoure le dossier que Uthler m'a transmis sur les forces américaines qui sont chargées de la sécurité de la ville pendant le procès. Je n'aime pas beaucoup ça. Ils sont beaucoup trop nombreux. Ils voudraient paralyser notre potentiel commercial qu'ils ne s'y prendraient pas autrement : la ville n'est qu'à 20 kilomètres de Rotterdam, et Amsterdam à 60 kilomètres. Le contingent, en plus d'être important, était dirigé par un général déterminé à faire régner sur le monde une paix à l'américaine, et on a vu ce que ça donne en Irak ou en Afghanistan... C'est la merde. Et il s'agit là de l'Europe, je ne le permettrais pas. Mon portable vibre. J'active le kit main libre en continue à lire le dossier numérique sur la tablette en écoutant G. et tout ce qu'il avait à me dire. Ok, appeler Math. Il arrive le plus vite possible.

"D'accord. Si il y a du nouveau tu me tiens au courant. Je vais organiser la surveillance de ton arrivée. Tu seras sûrement escorté par des hélicos à l'approche de la ville, je prendrais aucun risque."

La voiture s'arrête enfin devant la CPI. Je range la tablette dans mon attaché-case et je sors. Rapidement, je me retrouve dans le hall à chercher Uthler des yeux. Je l'aperçois qui me fait signe non loin. Je me dirige vers lui, le salue puis le suis dans le dédale de couloirs. Pendant ce temps, il m'explique son appel :

"On a reçu des photos du cargo, G. a du vous en parler. On a aussi un message d'un navire de la Troisième flotte qui vous est adressé personnellement. Ah, et il y a deux minutes, on a reçu un enregistrement qu'il faut qu'on vous montre. Tenez, c'est ici."

Il me fait entrer dans une pièce relativement vaste mais encombrée de postes informatiques, de tables, de piles de dossiers, de chaises et de tasses de café. Il me montre un endroit particulier où trois analystes visionnent des images de vidéo surveillance sur huit écrans différents. Il me montre d'abord, sur un ordinateur non loin, les photos du cargo, avec des feuilles portant un logo inconnu, le coffre dont il m'a parlé, et les têtes nucléaires.

"Vous avez identifié le logo ?

- Les experts y travaillent en faisant suivre avec les contacts et les agents qu'on a à Moscou et Saint-Pétersbourg. Mais pour l'instant on a pas de résultats. Bon, voilà le message. Je vous laisse, dites moi quand vous avez finis."

J'ouvre le message après avoir entré mon code de sécurité. 'Aucun problème pour le moment. Poursuivons notre route. Commandant Meyer-Farheim. Code 2682254' Je reprends ma tablette et authentifie le code du commandant. C'est bon. Je supprime le message. J'appelle Uthler. Il me dirige alors vers les analystes de toute à l'heure. Il demande un écran, et me montre la vidéo en entier. Un avion, qui atterrit, qui sort de la piste, qui entre dans un hangar. Quelques minutes plus tard, on en voit sortir des véhicules aux vitres teintées, qui sont suivis jusqu'à la sortie de la zone aéroportuaire, mais on ne peut déterminer leur direction.

"Les analystes travaillent sur les reflets et la lumière de la vidéo pour permettre l'identification des passagers des véhicules malgré la teinte des vitres mais pour l'instant on a pas grand chose.

-Envoyez une équipe à l'aéroport, fouillez le hangar, l'avion aussi, je veux son plan de vol, le nombre et le nom des passagers, le nom de pilotes, la cargaison, le proprio, la compagnie, tout ce que vous pouvez trouver. J'appelle trois de mes hommes pour qu'ils viennent avec vous. Y a pas de plaque sur les 4x4 ?

- Si mais elle a été masquée. On a rien.

- Envoyez trois hommes au bureau central de la police et trouvez moi les vidéos de surveillance qui permettent de retrouver ces tout-terrains. Je veux leur itinéraire précis et leur destination. Je fais préparer une équipe pour une filature si vous les retrouvez avant qu'ils n'arrivent. Ah, vous avez un bureau pour moi ici ou c'est trop chargé ?

- Vous pouvez utiliser celui qui est là-bas, dans la pièce séparée, on l'avait réservé pour vous.

- Merci."

Je me dirige vers le bureau indiqué. Dès que j'y suis, j'envoie à Math la photo du document à traduire avec un petit mot. Ensuite je décroche le téléphone.

"Ici Carlson, trouvez moi une équipe de filature pour dans dix minutes, prête à partir. Dès que je vous transmets l'ordre, vous vous mettez en contact avec l'Agent Swart qui vous diras où aller.
...
Agent Swart ? Allez au central de police et restez avec les analystes de l'EC. Ils recherchent des 4x4 noirs dans les vidéos surveillance de la ville. Il faudra, si vous les trouvez avant leur arrivée, que vous dirigiez l'équipe du Commandant O'Donnel pour qu'ils puissent arriver derrière eux pour mettre en place une filature. Terminé.
...
Colonel, ici le colonel Carlson, il me faut une escarde d'hélicoptères de chasse armée et prête à décoller dans deux heures. Ca peut se faire ? Il faudra escorter des hélicos de transport en provenance de Toulon. Informez-vous auprès de Paris, ils sont affrétés par le S.R.E.C. Merci.
...
Commandant, préparez un détachement de cinquante à soixante soldats et envoyez-les à l'aéroport, au tarmacs de l'héliport, votre mission : protéger l'arrivée d'un chargement classé secret défense et le convoi qui le transporte ensuite. Ils arrivent dans à peu près 2h30. Merci.
"

_________________
"La guerre n'est que la continuation de la politique par d'autres moyens, car la politique est le but, la guerre le moyen, et un moyen sans but ne se conçoit pas." - De La Guerre, C. Von Clausewitz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri PetrenkoSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant des gardes rougesSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant des gardes rouges
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 24
Localisation : Prypiat, Ukraine.

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: AK-104 + Poigné + Viseur Kobra.
Arme n°1:: Saiga-12.

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Dim 15 Jan - 19:22

19 aout 2020 / 10H35 (heures Européenne) // Hôtel SwordFish /// La Haye //// Fédération Européenne...

L'Illustre Maréchal Izotov, commandant en chef du G.R.U et des Spetsnaz ce retrouvé dans une situation des plus grotesque et humiliante pour lui, en effet depuis l'attentat de Tavda par le Général Royant et que ce dernier lui avait coller une balle dans le genoux, il c'était retrouver dans un fauteuil roulant personnel. De sa suite "prêter" par l’hôtel au autorité Russe pour le procès il pouvait voir le tribunal, ou du moins le cordon de sécurité américain qui c'était déployer partout, il ne comptait même plus les hélicos yankee dans le ciel de la bourgade Hollandaise, étonnant que les Européens ait accepter un telle déploiement de force de la part de ces Cow-Boy Yankee.

Il soupira avant de faire reculer et pivoter son fauteuil pour sortir de sa chambre et se rendre dans le salon, où c'était installer un QG improvisé pour la suite des évènements, l'étage entier avait était réservé pour l'usage unique du G.R.U et des Gardes Rouge venus de Moscou surveiller l'étage entier. Sergeï s’arrêta devant une table où discutait plusieurs officier et Agent du G.R.U sur les preuves qu'ils ont put rassembler contre le général Royant et la Fédération Européenne, les Hommes se turent rapidement en voyant le Maréchal poser ses coudes sur la table et les fixer les uns après les autres.

- Messieurs... J'espère que vous avez de bonne nouvelle pour le procès... Petrov, vous avez du nouveau concernant les membres du S.M.B ?

- Da Camarade Maréchal, l'avion à atterrit il y a environs 5 minutes et les membres de l'équipe du Commandant Teikof sont en ce moment même en route pour l'Hôtel, si tout ce passe bien ils seront là dans moins de 10 minutes.

- Bien, merci Major. Capitaine Orlovskie, vous avez fait ce que je vous avez demandé ?

- Da Camarade, les renseignements sur les armes utilisé durant l'ordre Théta ont était changé ou perdus, quant à la plaque et au soldat mort là-bas, il n'est plus dans nos fichier ni dans ceux des Européens, donc ils ne pourront pas l'utiliser contre nous Camarade Maréchal.


- Excellent, les Européens vont avoir plus de mal pour prouver que c'était un soldat Russe, cela va nous donner un temps fort précieux... Et pour le Cargo libyen ?

- Les Européens nos ont... Pris d'avance... Ils ont de sérieuse preuve et une vidéo montrant que c'était bien des SU-50 Russe qui ont couler le Cargo...

- Je vois... Nous avons encore du temps pour peaufiner l'affaire du Cargo, pour le moment faite préparer le garage de l'hôtel pour l'arriver des Hommes de Teikof, ils ont dut rassembler toute les infos concernant l'Islande et nos Adversaires pour le procès... Vous pouvez rompez messieurs !

Les Hommes présent autour de la table salluèrent Sergueï avant de retourner à d'autre activité, Petrov lui passa un coup de fil au garage de l'hôtel pour les informer de l'arriver prochaine d'un convoi de véhicule apportant les dernières preuves, témoins et avocat pour le procès qui s'annonçait long et très dur pour tout les camps.

_________________


"Ce grand mal... d'où est-ce qu'il est venu ? Comment il c'est faufiler dans le monde ? Quelle graine, quelle racine la fait pousser ? Qui fait ça... Qui nous tue... Qui nous arrache la vie et la lumière et nous montre pour nos narguer ce qu'on aurait put connaître... Est-ce que cette noirceur et en toi aussi ? A tu toi aussi traverser cette nuit ?"


Question du Lieutenant Dimitri Petrenko à un ami Européen après la campagne de Chine en 2014.

"la violence a réglé dans l'histoire plus de questions que n'importe quel autre facteur."

Écrivain Américain du XXème Siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasily TeikofSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant de la 22eme AéroportéSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant de la 22eme Aéroporté
avatar
Messages : 291
Date d'inscription : 21/11/2010
Age : 23
Localisation : Lac Baikal Russie

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: TT-21
Arme n°1:: Fusil d'assaut Vepr

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Ven 20 Jan - 2:06

19 AOUT 10H40
Axe autoroutier principal La Haye,PAYS-BAS
Convoi n°1
Commandant Vasily Teikof

Timofey termine son exposé

Je reste un momment dans le silence tout en fessant défiler les documents sur la tablette numérique, Parfait, cela se présentait mieu que je ne l'avais imaginer... Les européen ne devait pas trop apprécier toutes cette petite armada sur leur sol, la tension était a son comble, les Américain sont assis sur une véritable poudrière, toute prête a leur sauter a la gueule, suffisait juste d'y mettre le feu... et j'avais ma petite idée. Enfin on verra cela plus tard. Je me tourne vers Chapev.

- A vous docteur quels sont les données exploitable par l'Europe en ce qui concerne l’Islande ?

Chapev tritura son chignon et croisa les jambes, elle tira un peu sur son tailleur blanc puis prit la parole.

- Le SREC a bien préparer son dossier commandant, ils ont fait le ménage a tout les étages ... enfin presque tous ... les données extorquée au scientifique civil retenu a N-Z a permit d'établir la liste des scientifique membre du projet ainsi qu'a un certain nombre de privée ... J'ai demandé au GRU de fouiller quelques disques dur ... et pas mal d'éléments intéressants se recoupe.

- Précisez

- La version la plus plausible que l'Europe peut plaider au procès si on la met au pied du mur c'est la recherche d'antivirus et les éxpériences d'incubations.

Je lui fait signe de tête de continuer

- Or ca ne colle pas franchement avec ce que j'ai pu observer dans les dossiers, pour exemple je suis tombé sur une formule, je vous ferais grace du cour de science, qui permettait d'améliorer le composé pour lui permettre de se disperser plus rapidement au sol sous formes d'aérosol, le même genre de formule que pour le concentré utilisé dans les nouvelles armes balistique chargé de VX ... A loin que l'Europe n'est décidé de créer un nouveau désherbant industriel je vois mal comment on pourrais trouver une autre utilité que dans des armes biologiques...

- Ca fait un peu léger n'empèche pour des preuve.

- J'en suis conscient commandant mais ce n'est qu'une petite partie de l'Icberg il y a des tas de petits détails qui ne collent pas dans cette histoire.

- Ce qu'il me faut c'est un dossier suffisamment épais a présenter a la cour, vous comprenez Chapev ? une preuve direct.

- Je comprend, mon équipe est encore dessus et a l'heure ou nous parlons ils épluchent toutes les boites mails, les sites visités ect de manière a trouver un lien entre EUROPA CORPS et le SREC ...

Naja interrompit la scientifique

- Vous avez revérifiez le serveur ?

- Plait-il ?

- Les contact du gouvernement veulent surement rester discret pour une tel commande non ? a la première emmerde je rejetterais toute la faute sur EUROPA CORPS ainsi je resterait couvert. son patrona du s'en douter il as donc du conserver des preuve qu'il pourra balancer au coin de la gueule du SREC en cas d'ennuie.

- Explique toi .

- Règle numéro une de l'espionnage : ne jamais laisser de trace, le SREC sait s'y faire ça c'est sur aucun doute la dessus, ils effacerons systématiquement les liens pourrant les mener a eux Carlson est très fort en ce qui concerne le contre espionnage, mais il y a plusieurs façons de dissimuler des données ...

L'équipe est suspendu a ses lèvres

Imaginez je suis le derlo de l'Entreprise j'apprend que mon site de recherche a été rayer de la carte, mon chef scientifique disparut dans la nature et que je risque en prime de porter le chapeau pour toutes cette merde ce qui risque de me couter ma peau...
Du coup je panique et je vais tenter de récupérer mes preuves pour m'en servir comme bouclier.


- D'une manière ou d'une autre il voudra récupérer ce qu'il a cacher ...
- Ou le cacher la ou tout le monde a déjà chercher ...
- Le serveur principal .

Naja sourit

- Ce n'est qu'une hypothèse mais ... ca me semble en être une bonne

Songeur je relève la tête

- Chapev ?
- Je suis dessus dit-elle en décrochant son téléphone cellulaire crypté.
Je me retourne vers Naja

- Ça me semble plausible, en tout cas il pourra nous permettre de remonter sur son disque dur personnel
- J’espère

Timofey qui avait suivit la conversation d'une oreille se redressa, il jeta un regard par la vitre puis tourna la tête et lança :

- Je pense que nous sommes suivit .



_________________


22ème Division Aéroporté



" Je ne veut pas que l'environnement est une influence sur moi... je veut que ce soit moi qui est une influence sur mon environnement "
Franck Costello, les infiltrés .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilad RoyantEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la 94eme BCEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la  94eme BC
avatar
Messages : 373
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 23
Localisation : Avalon

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Wilson Combat Spec Ops + G10 x2
Arme n°1:: Famas / SKW-338

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Sam 21 Jan - 18:01

Dans le cas ou le directeur du S.R.E.C estime qu'il est nécessaire de mené une enquête dans un milieu, hostile ou regroupant dans un même lieux les représentant de grandes nations, protéger par l'immunité diplomatique, il à la possibilité inaliénable, même au arrêt de faire délpoyé l'unité d'ARC Sierra, qui ne reçois ses ordres que du personnage cité ci avant. Ces dernier aux la possibilité sur le sol européens de se déplacer librement en uniforme et armée et de questionné n'importe qui tant qu'il n'est pas dans un lieux diplomatique.-Procédure d'urgences du ministere de la défense ordres N°01 à N°150.


*
* *


Gilad enfilait son uniforme pour se rendre à la CPI quand son téléphone personnel sonna, l'avantage d’être un officier d'une grande nation était que dans le cas présent vous étiez considérer comme assigné à résidence et donc aviez accès a vos équipement personnel. Le général saisie le mobile et décrocha.

-Royant !

-Ici Sev, chef on est arrivé à La Haye il y'a 20 min, juste derrière, un autre avions provenant de Russie. Carlson y a envoyé une équipe de recherche et ils ont trouvé le plan de vol, il est passé par la Nouvelle Zemble et provenait du Kazakhstan, ils ont aussi prit une liste de passager dont certains son connu de nos service en tant que membres du ministère de la défense et de la santé russe, Vasily Teikof, commandant mais on a pas plus d'info, Lieutenant Janor, même tarif, pareil pour un certain Tomofey Vanzine on a rien, juste un grade de sergent, mais on a une certain Chapev qui est couplé au deux ministere ainsi qu'au G.R.U. et devinez quoi ?

- Elle est experte en biologie ?

- 'ffirmatif chef !

- Carlson est au courant ?

- Ses hommes le mettent au parfum en ce moment même, quand à nous on vas enfilez nos blason que de la garde prétorienne et aidez à sécurisez le convoie de G. qui arrive avec les preuves du cargo.

- Tres bien, que tous les ARC Alpha, reste dans l'ombre, j'appelle immédiatement, l’hôtel de Brienne, et fait déployé les ARC Sierra.

- Tres bien, monsieur !

Gilad raccrocha et tout en ajustant sa veste composa le numéro du ministère de la défense.

- Hotel de Brienne bonjour.

-Bonjour ici le commandant général Royant, commandant des unités ARCA, je demande le déploiement, du 6eme contingent logistique de l'enforcer, ordres d’urgences N°9 !

La voix qui suivie n'était plus celle de la femme au standard mais celle d'un homme.

- Code de confirmation ?

- Sierra-1-1/Charlie-Foxtrot/Golf-Romeo-20-30.

- Confirmation, les ARC Sierra sont prévenu monsieur, ils vont quitter la base de la tombe d'ici 20min.

- D'accord Royant terminé.

L'officier quitta ensuite la suite ou il était enfermé en direction de la CPI, il coiffa son béret noir et descendit, Laurie ainsi que le reste de son état-major l'attendait en bah des marches de l’hôtel, de même que deux agent de la NSA, dont celui qu'il avait fait ejecté de sa suite , ce dernier avait apparemment encore mal au crane. Mais Gilad lui avait dit qu'il ne répondrait au question qu'en présence de son avocat et de la cour. Les groupe monta dans un convoie qui se mit en route aussi tot. Gilad savait que des hommes de l'enforcer était dans le secteur pour le protéger, dont le major Fury et sa section ainsi que l'unité du sergent Crow.

Quelques minutes suffirent au convoie pour atteindre la CPI, en descendant Gilad fut assaillit par la foule de journalistes qui lui posèrent tous les même questions. Le cordon tint bon et Laurie finit par donné un os a rongé au reporter.

- Le général Royant, n'as pas à justifier ses actes devant les caméra de plus cette cour international répondra à toutes vos questions merci !

Enfin le groupe de faufila à l’intérieur et Gilad eu juste le temps d’apercevoir sa femme qu'il fut conduit en salle d'audiences, la vérité allait enfin éclater sur les agissement des russes.

_________________


"The sun's comin'up. Even after the darkest nights, morning always comes."
"Enemy of my enemy is my friend"

" Le parachute te porte, les ailes du grand Saint Michel te supportent, l'étoile te guide. Les lauriers te rappellent la gloire des Anciens, la couronne de chêne, la force qui caractérise les parachutistes. Mais la mort te guette et elle est représentée par le noir entre les suspentes ".





"Tu feras la guerre avec prudence."

- Devise de la 94 ème d'assaut

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARC Sierra-24Jeune recrueavatar
Messages : 12
Date d'inscription : 08/01/2012

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Pistolet Wilson Spec Ops II silencieux
Arme n°1:: P- 90 Silencieux/viseur hybride ACOG/Laser + balles FMJ (chemisées)

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Dim 22 Jan - 14:41

Tac ! Le couteau mordit le bois et un long copeau tomba au sol. Tac ! L'autre côté du bois fut entamé. Tac ! Tac ! Tac Tac Tac Tac ! Le couteau s'abattit une bonne douzaine de fois encore. La branche s'affina et une pointe apparut bientôt. Jaden sourit, mais d'un sourire froid et calculateur. Lentement il approcha la lance improvisée du feu et la fit tourner lentement au dessus. Le carbone ne s'embrassa pas mais se replia sur lui même, unissant les atomes et le rendant ainsi plus fort, plus solide.

Et c'est ainsi que 24 s'était formé. Dans le feu des combats. Durant sa jeunesse mouvementée, où les bagarres faisaient partis de son quotidien puis plus tard dans le S.R.E.C où les combats aussi bien de front que depuis un point élevé il s'était vu confronté aux pires horreurs de la vie. Et il en était devenu une. Mais tout ce qui était trop chauffé pouvait être brisé...

Le bois s'embrassa violemment et la pointe se brisa. Le Sierra jura et jeta son passe temps avant de se renfoncer dans son sac de couchage. Il faisait doux pour une matinée comme celle ci. Le ciel était d'un bleu limpide. Toute opération dit "couverte" aurait moins de 35% de chances de réussir, en particulier en nature. Mais l'unité 24 ne s'attendait pas être appelé pour une Op's comme celle ci. Non ce serait là bas, à La Haye. En ville. Leurs chances grimperaient d'environ 5%. Plus que suffisant pour les ARC Sierra. L'ARCA connu sous le nom de Sierra-24 regarda au loin, là bas la base T.O.M.B.E Tango-Oscar-Mike-Bravo-Echo. La dizaine de baraquements et hangars brillaient sous la rosée et la lumière du soleil. Un énorme quartz de métal. Comme un de ceux qu'il avait trouvé là bas en Inde, là où Stephen vivait encore. Là où sa vie était pleine et entière.

Le soleil apparut enfin, puissant disque solaire éclairant le monde mais qui n'était pas fichu de réchauffer le coeur d'une âme en peine. 24 se leva et retourna vers la base. Une nouvelle nuit sans soucis. Sa garde s'était bien annoncée et il avait même pu somnoler. L'ARC rentra dans un long cylindre en acier trempé. Au dessus des épaisses portes anti-explosions les lettres Quartier Général étaient peintes en rouge foncé. Sierra-24 s'avança, répondant aux saluts des simples soldats. Il marcha jusqu'à la TTC (Table Tactic Combat) et se pencha sur la carte. Un jeune Lieutenant, tout juste sorti de l'école de Dublin l'appela et lui donna une oreillette.

"Protocole Sarkozy lancé. Mise en place de dix de vos hommes. Contact : Général Royant. Terminé"

Sierra-24 acquiesça et rendit l'oreillette. Du nouveau pour les Sierra. 20 minutes c'est tout ce dont ils avaient besoin pour se préparer...


***


La flamme effleura le papier. Le tabac se flétrit sous la chaleur et des braises apparurent sur le bout de la cigarette. 24 inspira et expira en gardant les yeux fermés. Ah ces cubaines... Les plus fortes du marché. L'ARC, et cinq de ses hommes, étaient à l'entrée de la CPI armés et dangereux. Même si leur but n'était pas de tuer. Ils étaient des inconnus, sans signes distinctifs. Sierra-29, 25, 21 et 26 étaient à l'intérieur, protégeant les hommes de l'Enforcer. Et S-28 percutait en ce moment même le Général Royant, lui glissant discrètement une oreillette.

"Général ? Ici Sierra-24. Activation du Protocole Sarkozy faite. Demande d'ordres..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael CarlsonEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme AéroportéeEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme Aéroportée
avatar
Messages : 440
Date d'inscription : 07/05/2010
Age : 34
Localisation : Cadix

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Pistolet Wilson Combat Spec Ops II (x2) + Couteau de Combat Wilson Combat G10 (x2)
Arme n°1:: ARX / UMP .45

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Dim 22 Jan - 19:08

19 Aout, 10h43
Sous-sols de la CPI, La Haye, Fédération Européenne


J'allume l'ordinateur et pendant l'initialisation je pose mon Wilson dans le tiroir, avec son holster. Le bruit métallique me rappelle le temps où j'étais affecté dans les SNA français. Je me rassois, et ouvre les fichiers que je n'ai pas terminé de lire dans la voiture. J'appelle Math. c'est le répondeur.

"Il me faut une traduction, je t'envoie la photo. Le logo et ce qui s'y rapporte. Merci."

J'ouvre un nouveau document texte et commence à taper les lignes d'actions principales et secondaires de la diffusion des informations sur l'Islande dans les médias. Normalement, l'Enforcer Corps a tout, tout, tout ce qui se rapporte au virus, à son développement, et au complexe islandais, sur un serveur dédié à Atlantide. Mais après... Je peux me tromper. il va falloir que j'envoie une équipe partout où il pourrait rester des traces. Bon, première étape, redonner le bilan. Deux heures trente plus tard, balancer que c'est les russes qui sont responsables. Il va falloir jouer sur le timing. Ensuite, après plus de quatre heures sans rien, déclaration du Secrétaire d'Etat à la Défense, comme quoi la Russie n'avait aucune raison d'attaquer, car le complexe appartenait à une entreprise privée et les développements d'Europa Corps étant de nature toxique, ils auraient pu nuire si un problème était survenu. Ca devrait les calmer. Après, qu'est-ce que je pourrais mettre ? Pas le temps d'y réfléchir, Uthler entre dans le bureau sans frapper.

"On a des noms ! Et une localisation ! Selon vos ordres, la filature est déjà en place.

- Commencez par le début.

- Les passagers ont été identifiés. Vasily teikof, commandant. Membre de la Défense russe. Après, une doc, Chapev, affiliée au GRU. Le Lieutenant Janor. Pour les deux militaires, on a presque rien. Après, on a le plan de vol de l'avion. Kazakhstan, Nouvelle Zemble, et La Haye. Rien dans le hangar. Et du côté du convoi, on l'a eu. O'Donnel les file, il a dix voitures en ville pas loin du convoi."


* * *

Pendant ce temps,
Centre ville de La Haye, Fédération Européenne


"Ici Sierra, on l'a. Il va vers Konigsplein. Sierra over."

La voiture Sierra, une pauvre Ford Contour grise, se place à environ quinze mètres du convoi, après deux voitures. Rien n'indique qu'on les a repéré. Le soldat Ylernen regarde son collègue. Ils ne sont vraiment pas en forme. Ils viennent d'enchaîner plus de vingt heures de service à cause de la présence américaine en ville, et ce n'est pas finit. Cependant, il faut qu'il se reprenne. Le convoi risque de leur échapper. Il entend son oreillette grésiller.

"Ils prennent à gauche. Actualisation des ordres de mission : pas d'intervention, surveillance uniquement. Je répète, pas d'intervention. Over."

La matinée promet d'être longue... Mais le convoi accélère. Ils ont du les repérer.

_________________
"La guerre n'est que la continuation de la politique par d'autres moyens, car la politique est le but, la guerre le moyen, et un moyen sans but ne se conçoit pas." - De La Guerre, C. Von Clausewitz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasily TeikofSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant de la 22eme AéroportéSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant de la 22eme Aéroporté
avatar
Messages : 291
Date d'inscription : 21/11/2010
Age : 23
Localisation : Lac Baikal Russie

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: TT-21
Arme n°1:: Fusil d'assaut Vepr

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Ven 27 Jan - 20:21

Le chauffeur accéléra brutalement, le reste du convoi tourna dans une rue parallèle, le véhicule suivit, débouchant a toute vitesse zigzaguant entre les file de voitures.

- Il est inutile de vouloir les distancer, ils doit y en avoir d'autre dans toute la ville.

- Que fait on alors ?

- On agit comme prévu, je décrocha mon cellulaire et composa un numéro en mémoire, deux sonneries, on décroche a l'autre bout, On arrive sur vous ... Allez-y. Je raccroche

Alors que l'on dépasse une intersection, une camionnette de livraison déboucha de la droite, brulant le feu, la voiture de leur poursuivant pila mais ne put empêcher la collision,il eut un hurlement de klaxon et un horrible crissement de pneu suivit d'un bruit de métal tordu et de verre brisé la camionnette dérapa sur la chaussée et termina sa course contre une ford stationné sur le trottoirs.

J'observait tout cela de la lunette arrière, satisfait je me retourna, laissant l'accident loin derrière.

Le convoi s'engagea sous un pont désert, continua quelques mètres puis s’arrêta sous les pilier ou une autre colonne de véhicule attendait.
L'échange fut fait avec deux minutes de moins que prévu
J'aida le docteur Chapev a prendre place puis je m'installa a mon tour dans le tout terrain, les deux convois se séparèrent.

vingt-cinq minutes plus tard nous arrivâmes a déstination : L'Hotel Sword Fish

Un imposant bâtiment avec moulures, pierres finement taillés et tout ce dont on peut trouver sur la façade d'un hôtel de luxe

La voiture s’arrête, par la fenêtre j’aperçois plusieurs soldat le doigt sur la détente, le fusil pointé vers le sol, vu la M4 ce sont des ricain
... J'aime pas les Ricain ... y se considèrent toujours comme les meilleurs de ceci et de cela gnana ... restons concentrés .

Je fait signe a Timofey de sortir, il joue parfaitement son rôle de garde du corps, il vient se placer a coté de la portière, il attend que l’escorte de l’ambassade ce soit déployé pour ouvrir la porte.

Je sort, ne me préoccupant pas des gardes qui me dévisagent, je marche rapidement vers l'entrée de l’hôtel, je monte les marches de marbre blanc,couverte par un tapis rouge, très jolie le rouge,un portier en uniforme m'ouvre la porte a double battant,moi et ma suite nous retrouvons dans le hall de l’hôtel, le plafond finement décoré et doré est couvert de moulures, des discret luminaires dissimulés derrières les corniches donnent un aspect reposant, les murs sont en stuc pierre vont parfaitement avec le damier en marbre noir et blanc de la réception, le hall est vide a part ... des soldats en uniformes .

Je grogne intérieurement, toute cette beauté, cette art gâche par des couleurs impersonnels et des pièces de métal sans aucunes finesses ... Navrant

Un officier Américain, avec tout une bande d'armoire a glace de la Police Militaire aligné aux petits oignons derrière lui, s'avance vers moi.

J'ai presque une crise cardiaque lorsque je voit ces rangers boueuses laisser des belles traces sur le tapis rouge. Il s'adresse a moi avec toute l'arrogance que peut contenir un sous off Amérloc ... et encore plus un sous off Amérloc de la Police Militaire et ayant de l'autorité... enfin... un semblant d'autorité.

- Capitaine O'Konell Monsieur, bienvenu , Je doit procéder a la récupération des armes de votre escorte, ainsi que des vôtres , aucune arme n'est admise ni dans l'enceinte de l'hotel et du tribunal ainsi qu'au alentour. C'est une question de sécurité pour la bonne tenue du procès, je suis sur que vous comprenez ... Il tendait déjà la main

Je me contente d'un regard glacial, son demi-sourire disparut aussi vite que sa belle voix autorité.

- Lorsque l'on s'adresse a un supérieur on salut et on l'appel par son grade ... Capitaine
Il salut avec un claquement de talon et reste ainsi
- Je suis conseiller militaire mandaté par le ministère de la défense de la Fédération de Russie, par les plus hautes instances du Kremlin, la seul personne pouvant prétendre de me prendre mon arme a moi ou a mes hommes est surement détentrice d'un document en bon et du forme et d'un grade bien supérieur au votre ... Capitaine.
Je sentit Timofey dèrrière moi lentement passer sa main vers le rabat de son holster.
Alors soit vous me fournissez un document attestant de votre autorité et de votre bon droit auquel cas moi même et le reste de mon escorte nous vous remettrons nos armes soit vous me chercher le vrai gradé responsable de la sécurité ... C'est assez clair ?

L'air était chargé d’électricité, une seul phrase de coté et le jeune troufion capitaine allait se retrouver avec ses quenottes éparpillées un peu partout sur les dalles de marbres, ainsi que le reste de son équipe .

- ... Je ... Je vais chercher le responsable de la sécurité ... Mon Commandant.

- Brave garçon

Il fila par un des couloir, nous laissant sous la garde des MP ,Il revient quelques minutes plus tard avec un Commandant, qui fort aimable, s'excusa demandant de pardonner l'attitude de ses hommes, la situation était très tendu en ce moment. Il me présenta tout les papiers nécessaires, Nous lui remirent nos armes de bon cœur.
Il nous donna nos dispositions et nous indiqua nos quartiers, les hommes de ambassades nous quittèrent, je me retrouva alors avec mon équipe, nous prirent l’ascenseur, arrivé a l'étage, l'équipe se sépara, il ne resta que Timofey, moi et Naja, arrivé devant notre suite,que j'ouvre avec la carte magnétique que ma remit l'officier.

C'est spacieux et confortable, moquettes bleu,lumières encastrés dans le plafond, lit et canapé, petit bureau frigo...fournit en vodka, et enfin une salle de bain en marbre rose.

- Commencez pas a vous battre pour les lits dit Naja d'un ton espiègle, je prend la chambre du fond.
- Rha !

Elle rit, j'aime son sourire.

- Bon Bon je vais me contenter du lit près de la fenêtre mais la tu abuse de ma gentillesse !
- Pff c'est toi le plus haut gradé ici Elle jette son sac sur le lit et enlève sa veste, Tu croit qu'on as le temps de se débarbouiller avant le Brifing avec Izotov ?
Je jette un coup d'oueil a ma montre
- Tu as le temps, de toute manière le Maréchal veut me voir avant de mettre tout le monde au parfum.
- Ok ... Je vais prendre une douche

Je pose mon sac sur la table, je demande a Timofey de me passer le reste, il est en train de remonter son pistolet, il a déjà remonter le PP-2000. Il lève les yeux vers moi, je hoche la tête.
Il arme le pistolet et l'insère dans son holster sous l’aisselle gauche.

On toque a la porte, Soudain sur ces gardes, il tend la main vers son automatique, Je lui fait signe que tout va bien.

Je vais pour ouvrir la porte, Devant moi se tient un jeune soldat en uniforme Spetsnaz, une barbe lui couvre le visage,ses yeux se détache de son visage aux traits dur, des yeux qui rappel un lourd passé.
Le soldat 1ere Classe Belkov, avec qui j'ai déjà fait connaissance, Chapev aussi, d’ailleurs l’expérience chauffeur du soldat ne lui avait pas trop plus si je m'e, souvient bien... .


- Soldat Belkov, content de vous revoir, Nous y allons ? On ne fit pas attendre un Maréchal.

_________________


22ème Division Aéroporté



" Je ne veut pas que l'environnement est une influence sur moi... je veut que ce soit moi qui est une influence sur mon environnement "
Franck Costello, les infiltrés .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.P.BelkovJeune recrueavatar
Messages : 64
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 21
Localisation : Tavda,Russie

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Magnum Calibre 50
Arme n°1:: AK-104

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Sam 28 Jan - 10:50

Après l'échec du sauvetage de Karkov,notre escouade s'apprétait à rentrer à Moscou.Mais une blatte s'approcha de nous,son conducteur sortit nous voir...

- Bonjour camarade,je suis le camarade Colonel Grichko,vous savez,celui qui vous a envoyé ici.
-Bonjour tovarich colonal,que voulez vous?
-Vous savez bien ce que Gilad a fait,vous etiez même aux premières loges.Il va être jugé à la cour internationnale de la Haye.
-En quoi sa nous concerne moi et mes hommes?
-Et bien nous avons besoin de soutien armé là bas,nous allons surveiller le procés pour qu'il se déroule comme nous l'entendons.C'est donc à vous que le maréchal à pensé.Vous allez garantir la sécurité du camarade Vasily Teikof.
-Alors il va falloir allez à la Haye,Moi qui voulais rentrer à Moscou...dis-je d'un ton las

Nous partîmes le jour même,en 4X4 , vers la Haye,le voyage risquait d'être long avec tout les contrôle douaniers qui allait nous attendre,mais le colonel nous accompagnant,nous avions un passeport de choix.Après un long voyage,nous arrivames à la Haye.La ville était pleine de JSF,ils étaient même plus nombreux que les Enforcers.

-Bon dieu,je n'ai jamais vu autant d'hélicos dans ma carrière!
-Moi de même...

Nous arrivâmes à l'hotel où était stationné le camarade Teikof.Nous entrâmes.

-Bon,je vais prendre une chambre pour vous,pendant ce temps Belkov tu monte voir Teikof,dit lui qu'on est arrivé.

Je montis donc à la chambre où devais être le camarade Teikof,toqua à la porte,celui ci m'ouvrit la porte.

- Soldat Belkov, content de vous revoir, Nous y allons ? On ne fait pas attendre un Maréchal.
-Content moi aussi,je suis venu vous dire qu'on est arrivé,je vais prévenir les autres,et on pourra aller voir le camarade maréchal.

Je demandais donc aux camarades de monter,ils arrivèrent,saluèrent le camarade Teikof et se mirent à le suivre,tout comme moi,pour aller voir le camarade maréchal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.halo.fr
Dimitri PetrenkoSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant des gardes rougesSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant des gardes rouges
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 24
Localisation : Prypiat, Ukraine.

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: AK-104 + Poigné + Viseur Kobra.
Arme n°1:: Saiga-12.

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Sam 28 Jan - 22:41

19 aout 2020 / 1105 (heures Européenne) // Hôtel SwordFish /// La Haye //// Fédération Européenne...

Izotov observait toujours la ville depuis son point de vue, le balcon était déconseiller car trop à découvert pour d'éventuelle coup tordu laisser par le Général Royant à l'encontre des officiels Russe. Il repensa tranquillement au plan qu'il avait conçu dans le AN-225 qui avait amener lui, son États-majors et des véhicules du G.R.U, les Tatra Cosaque, si tout ce passait comme prévus, le procès devrait logiquement ce terminer sur un "match nul" entre les Russes et les Européens et ensuite, un camion de télévision devait faire un carton médiatique devant le tribunal international à la sortie des officiels.

Soudain quelqu'un toqua à la porte et Izotof ne pris même pas la peine de se retourner qu'il lança un "Entrez" des plus autoritaires et grave, la porte s’ouvrit et plusieurs soldat Russes entrèrent dans la suite et le dernier soldat ferma la porte derrière lui avant de se mettre au garde à vous avec les autres soldats. Sergeï fit pivoter son fauteuil et dévisagea les arrivants avant de prendre la décision de faire sortir tout le monde sauf le Commandant Teikof.

- Que tout le monde à l'exception du Commandant Teikof sorte je vous prie messieurs !

Les officiers de son État-major sortirent lentement en ce jetant de rapide regards, ce demandant sans doute pourquoi ils ne pouvaient rester présent dans la suite et les soldats sortirent sans rien dire mais ils devaient sans aucun doute se posaient beaucoup de question maintenant sur leur présence dans cette affaires. Une fois le dernier soldat sortis et la porte fermer, Izotov soupira et fixa un moment Teikof.

- Commandant, comme vous le savez l'heure et grave et cette histoire n'est pas vraiment en notre faveur, j'espère que vous avez trouvé des informations intéressante nous permettant d'augmenter nos chance de victoire au procès. Alors je vous écoute, Commandant.


Sergeï fixa de nouveau le Commandant, attendant tranquillement son rapport sur son opération dans le Pacifique et les preuves qu'il a put trouver entre temps.

_________________


"Ce grand mal... d'où est-ce qu'il est venu ? Comment il c'est faufiler dans le monde ? Quelle graine, quelle racine la fait pousser ? Qui fait ça... Qui nous tue... Qui nous arrache la vie et la lumière et nous montre pour nos narguer ce qu'on aurait put connaître... Est-ce que cette noirceur et en toi aussi ? A tu toi aussi traverser cette nuit ?"


Question du Lieutenant Dimitri Petrenko à un ami Européen après la campagne de Chine en 2014.

"la violence a réglé dans l'histoire plus de questions que n'importe quel autre facteur."

Écrivain Américain du XXème Siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasily TeikofSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant de la 22eme AéroportéSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant de la 22eme Aéroporté
avatar
Messages : 291
Date d'inscription : 21/11/2010
Age : 23
Localisation : Lac Baikal Russie

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: TT-21
Arme n°1:: Fusil d'assaut Vepr

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Dim 29 Jan - 12:21


- Je vais vous faire le contre rendu de mission puis ensuite nous passerons aux toutes nouvelles découvertes que mon équipe a réussit a dévoiler a propos de l’Islande, vous verrez que certains de ces éléments ce recoupent

Je commença mon exposé

- Le 16 Aout vers 23H05 un petit groupe d'Intervention Bactériologique composé de cinq membres de la division Pique, dont le sergent Vanzine et moi même, a atteint la Zone d'atterrissage sur la base européenne désigné par le nom de code Atlantide.
Une fois posé nous avons rejoint notre zone d'opération a moins d'un kilomètre du périmètre extérieur de la base, grâce aux clichés satellites que vous m'avez fournit,j'ai put facilement établir des points d'observations.Le groupe s'est ensuite séparé par équipe, j'ai prit la direction de la pointe Est de la base, vers les quais accompagné du sergent Vanzine.


Je sort alors de mon attaché case, une enveloppe fermé par un cachet de cire que je tend au Maréchal, il la prend et brise le seau de cire, il sort de l’enveloppe une douzaine de clichés.

- Ceci Monsieur sont les prise de vue que j'ai personnellement sélectionnés afin quelles vous soit remise le plus rapidement possible en main propre, je ne pouvait pas attendre que le rapport écrit vous parviennent vu la nature de ces infos ...

Izotov fronca les sourcils il semblait intrigué

- Que suis je censé voir commandant ?
- Permettez ?

Je lui prend l'une des photos, sur celle ci on voit une image prise avec le filtre a vision nocturne, elle montre la mer noir, sur celle ci se détache plusieurs formes noires, ressemblant a des navires.

- Voici le premier contact confirmer avec l’escorte du transporteur Monsieur, Nous étions en train de terminer les prises de vues sur les bâtiments des docks, lorsqu'un comité d’accueil est arrivé en grande pompe, Je lui désigne une autre photos ou on voit a la lumière des projecteurs des camions de transports de troupes et autours des soldats de l'Enforcer Corps, un petit groupe est entouré en rouge.
Ces hommes que vous voyez la sont équipez de combinaisons de protection Biologique, ce qui colle avec la disposition des camions, regardez sur la droite de l'image, normalement ce type de camion charge plutôt des caisses de munitions et des pièces détachés... or l’espèce de voile que vous voyez dans le fond est une bâche de transport pour matériaux dangereux,ça permet d'isoler des conteneur de matières dangereuses en cas de fuite.

- Effectivement, donc ils attendent une livraisons de matériel biologique ou nucléaire ?

- Pas nucléaire Camarade Maréchal ça c'est ce qu'ils voudraient bien nous faire croire ... Vous allez comprendre,je lui désigne une autre photographie, sur celle ci vous voyez un petit cargo entouré de son escorte, tout ce qu'il y a de plus banal, mais si l'on met ceci ..., je lui fait glisser une autre photo, la même mais cette fois ci passé par plusieurs filtres et annotés.

Izotov lève les yeux vers moi d'un regard interrogateur.

- Sur celle ci, j'ai demandé une analyse plus poussé, le satellite avait déjà détecte des traces de radioactivité résiduelle et ce avant même l’appontement du cargo. Lors de l’appontage et du déchargement, j'ai fait faire tout une batterie de clichés avec divers filtres, Il y avait trois conteneurs tous doublé de plomb, ca pourrait etre du matériel nucléaire mais je n'y croit pas ...

- Pourquoi ?

- 1er indice, on ne transporte pas du matériel a haut teneur radioactif dans de simple conteneur il faudrait pour cela des conteneurs de type GA-4 ou équivalent, et d'après les émissions enregistrés par les capteur il y en aurait en très faible quantité et seulement dans deux des conteneurs Simple stocker quelque chose a coté d'objet émettant de la radioactivité, il en émettra a son tour, quelqu’un a voulut protéger le chargement du dernier conteneur tout en fessant croire a un transport de routine .

- Une diversion
- Exactement laissez moi terminer 2ème indice la tenue des gars ne tient pas la route, ce sont des modèle de protection Biologique, pas conçut pour une exposition prolongé a des radiations de haute intensités, et puis si on partait du principe que les européens font un trensfer de matériel nucléaire pourquoi autant de haut gradé et de soldat aux alentours, je connais les protocoles de sécurité sanitaire, ils ne plaisantent pas la dessus. Et enfin dernier indices ... je lui donne les deux dernier cliché, Portez votre attention sur les navires de l'éscorte, ce sont des destroyer dont le nom et la classe na pas pu être identifié, maintenant regardez le second ...

Iztov pousse une exclamation

- Mais ce sont les mêmes navires ... d’où viennent ces photos ?

Je sourit

- Du Léviathan Maréchal, Je suis formel ces deux navires se trouvaient en Island, l'armature et le gabarit correspondent la division trèfle travaille encor sur ces photos ...

Je laisse un instant de silence pour que le Maréchal digère toutes ces infos .

- Camarade Maréchal, tout me porte a croire qu'au moins un des conteneur de confinement de la souche X a réussit a quitter le centre de recherche ce soir la quelques heures avant l'assaut, Le Projet Pégase est donc toujours opérationnel...

_________________


22ème Division Aéroporté



" Je ne veut pas que l'environnement est une influence sur moi... je veut que ce soit moi qui est une influence sur mon environnement "
Franck Costello, les infiltrés .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.P.BelkovJeune recrueavatar
Messages : 64
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 21
Localisation : Tavda,Russie

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Magnum Calibre 50
Arme n°1:: AK-104

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Lun 30 Jan - 15:52

Nous arrivions devant la porte du maréchal,Vasily toqua à la porte,Izotov répondit d'un ton sévère:

- Entrez

On entra dans la chambre du maréchal,gardé par des troupes d'élites.Celui ci était dans un fauteuil roulant,dut à l'opération Karkov.Un souvenir de Gilad.Nous allions nous approchez quand le maréchal se retourna et nous lança:

- Que tout le monde à l'exception du Commandant Teikof sorte je vous prie messieurs !

Nous sortimes aussi vite que nous etions rentré.Je me demanda alors qu'est ce que je fessait ici,à surveillez un procès.Nous avions peut être participé à l'opération qui amena ce procès,mais nous n'avions même pas vu Gilad Royant de près.Une fois dehors,une discution débuta.

- Il est de mauvais poil!
- Il est toujours comme sa dan sles situations comme celle-ci.Ne vous inquietez pas.
- Bon que faisons nous maintenant?demanda le sergent
- La discution entre Teikof et le maréchal risque de durer,nous n'avons qu'à surveiller les arrivée de troupes ennemis pres du batiment.

Nous nous postâmes donc aux fenetres et nous regardions les convois de JSF arrivé aux comptes gouttes,de plus en plus nombreux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.halo.fr
Michael CarlsonEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme AéroportéeEnforcerCorps, Colonel. Sous-Directeur du S.R.E.C, Commandant de la 19eme Aéroportée
avatar
Messages : 440
Date d'inscription : 07/05/2010
Age : 34
Localisation : Cadix

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Pistolet Wilson Combat Spec Ops II (x2) + Couteau de Combat Wilson Combat G10 (x2)
Arme n°1:: ARX / UMP .45

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Mar 31 Jan - 19:24

19 Aout, 10h50
Centre ville de La Haye, Fédération Européenne


"Ici Sierra, on l'a toujours en vue. Hé ! Fais gaffe au feu il est vert !"

Le véhicule reprends de la vitesse. Le convoi est toujours devant. Les rues sont embouteillées, et les piétons, nombreux, passent chaotiquement sur la chaussée pour essayer de passer avant le changement de couleur du feu. L'attention du conducteur est à une maman avec sa poussette qui empiète un peu sur la chaussée. Elle se ramasse vite et il peut enfin regarder le convoi, lorsqu'il tourne la tête vers son collègue, qui n'a pas le temps de crier, mais simplement de faire une mine horrifiée. Sur le côté gauche, une camionnette blanche arrive à pleine vitesse. Le conducteur fait une embardée et s'appuie de tout son poids sur la pédale de frein. Rien n'y fait. Le choc, inévitable, se produit au ralentis pour les deux occupants de la voiture. Le pare-brise explose, le flanc avant du véhicule s'enfonce complètement sous la pression de la camionnette qui poursuit sa course dans un virage, et, ayant écrasé le flanc gauche du véhicule de l'Enforcer Corps, finit par aller taper une vieille voiture garée sur le bas-côté. La Ford s'arrête enfin, sous le regard ébahit des piétons. Les deux occupants sortent, un peu sonnés, mais toujours debout, leur main sur leur arme. Ils filent en courant vers la camionnette. La portière est ouverte. Personne à l'intérieur. Le soldat Ylernen met un coup de pied dans la roue, et retourne à la Ford, avant de prendre la radio et de contacter son supérieur.

"On les as perdu, ils avaient des complices, on a eu un accident. Je répète, on les a perdu.

- Ok. Vous allez bien ?

- Oui oui. On balise le périmètre en attendant la dépanneuse.

- Je vous envois de l'aide, on ramène la camionnette à la base. Over."


* * *

Pendant ce temps,
Sous-sol de la CPI, La Haye, Fédération Européenne


"Mon Colonel, on les a perdu. Ils avaient des complices, nos hommes ont eu un accident. On les a retrouvé avec les caméras, les voitures sont à une station essence proche du centre-ville, mais on a vérifié, il n'y a plus personne dedans.

- Ok. Merci."

Je tapote le bureau avec mes doigts. Plus moyen de savoir qui étaient ces types. Bon, autant se remettre au boulot... Si tout marche comme prévu, la presse sera au courant de plein de choses avant demain soir. Il faut que je vois le Colonel Lenotte. En attendant, il faudrait peut-être que j'appelle Solenn, rien que pour la rassurer. Soudain, je reçois un mail prioritaire du Ministère de la Défense.

'Activation des protocoles d'urgence du Ministère de la Défense n°01 à 150
Protocole Sarkozy - Activé.
ARC Sierra en déploiement.'

Bon, Royant va faire ce qu'il peut pour se sortir de là lui-même. Logique. Et en même temps assez vexant. Remarque, j'ai une agence à diriger aussi.

_________________
"La guerre n'est que la continuation de la politique par d'autres moyens, car la politique est le but, la guerre le moyen, et un moyen sans but ne se conçoit pas." - De La Guerre, C. Von Clausewitz





Dernière édition par Michael Carlson le Sam 10 Mar - 20:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilad RoyantEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la 94eme BCEnforcerCorps, Colonel. Directeur du S.R.E.C (suspendu), commandant de la  94eme BC
avatar
Messages : 373
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 23
Localisation : Avalon

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Wilson Combat Spec Ops + G10 x2
Arme n°1:: Famas / SKW-338

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Dim 5 Fév - 14:46

Colonel, j'ai traduit ce que vous m'avez demandé, l’entête signifie Sureté Militaire Bactériologique, j'ai fait un recherche dans la base de donné du S.R.E.C ainsi que dans celle du DISS, et j'ai trouvé un semblant d'unité y ressemblant sous l'URSS, mais plus rien après la chute du bloc, quand au document c'est un bordereau de réception, de caisson contenant des souche viral très dangereuse de la peste et du choléra. Il ne nous apprend rien de plus, a part que l'officier émetteur de ce document est le Docteur Chapev, celle que les autres ARC Alpha on identifié sur la liste des passager.- ARC Alpha-2 Math, dans un mail prioritaire au colonel Carlson, sous-directeur du S.R.E.C.

*
* *

Un homme percuta Gilad et lui remit un oreillette, ce dernier l'enfila discrètement et entendit la vois de Sierra-24 demandant des ordres. Le commandant ARC fit mine de devoir aller au toilette et en profita pour donner ses instructions.

- Jaden, informé le colonel Carlson de votre présence et mettez vous sous ses ordres, informé le que vous pouvez cuisiné n'importe qui et obtenir des info dans le dos des russes et des américain. Royant terminé, aucun contact avant le début des débat !

Pas de réponse, Jaden était avec G. et Math l'un des meilleurs ARC, même si tous leur camarade était eux aussi des expert. Le général ressortie des toilettes et fut conduit dans une pièce a part pour attendre le début des débats.

...

Hélicoptere du S.R.E.C N°18-15814-25 en approche de La Haye, Capitaine ARC G. Kallen.


Le vol s'était passer sans encombre, mais a peine l'appareil s'était il approché de la ville une escorte de quatre guépard s'était greffé à eux, le colonel Carlson avait l'air de vouloir bien protéger ces preuves. Soudain le portable de G. vibra il reçu un mail, venant de l'ARC Alpha Sev, en attente de l'arrivé du convoie, en tenue de la garde prétorienne, garde rapproché opérationnel, XC-90 en attente. Le capitaine esquissa un sourire, tous allait parfaitement se déroulé, du moins il l’espérait.




Desolé pour le petit post Embarassed

_________________


"The sun's comin'up. Even after the darkest nights, morning always comes."
"Enemy of my enemy is my friend"

" Le parachute te porte, les ailes du grand Saint Michel te supportent, l'étoile te guide. Les lauriers te rappellent la gloire des Anciens, la couronne de chêne, la force qui caractérise les parachutistes. Mais la mort te guette et elle est représentée par le noir entre les suspentes ".





"Tu feras la guerre avec prudence."

- Devise de la 94 ème d'assaut

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri PetrenkoSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant des gardes rougesSpetsnaz, Полковник/Colonel, Commandant des gardes rouges
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 24
Localisation : Prypiat, Ukraine.

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: AK-104 + Poigné + Viseur Kobra.
Arme n°1:: Saiga-12.

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Sam 11 Fév - 15:34

- Camarade Maréchal,
tout me porte a croire qu'au moins un des conteneur de confinement de la
souche X a réussit a quitter le centre de recherche ce soir la quelques
heures avant l'assaut, Le Projet Pégase est donc toujours
opérationnel...


Cette phrase avait fait un léger choc dans l'esprit d'Izotov, si les Européens venaient à entrer en guerre contre la Russie rien ni personne ne pourrais les empêcher d'utiliser cette saloperie de virus sur la Mère Patrie et tuer des centaine, vois des milliers de civil innocent en un clin d’œil.

- Vous pensez qu'ils ont construit un centre de secours dans cette base commandant ?

- Je ne sais pas Camarade Maréchal, mais ils ont perdu la plupart des données pour produire le virus ainsi que leur scientifique en chef, je pense qu'ils mettront beaucoup plus de temps pour le reproduire.

- Je vois, donc nous avons un certain répit pour trouver un moyen de le neutraliser efficacement... Merci pour ces informations Commandant Teikof, vous avez parfaitement remplie votre mission dans le Pacifique, je pense qu'après le procès vous allez recevoir une promotion.

La phrase eu un effet de surprise total sur le jeune Commandant et sourit avant de saluer le Maréchal, a première vus ravis par la déclaration. Mais le Maréchal fit pivoter son fauteuil roulant pour refaire face à sa fenêtre d'où il observait le tribunal, puis après quelque minute refixa de nouveau Teikof avant de lui lâcher froidement.

- Un attentât va avoir lieu au CPI à la fin de la séance d'aujourd'hui. Une fourgonnette de journaliste installer devant le cordon de sécurité des forces Américaines transporte actuellement près de 5 tonnes de Nitrate d'Ammonium, suffisant pour faire sauter le quartier autour du véhicule. Seul vous, moi et les agents du G.R.U responsable de l'attaque somme au courant, cela prouve à quelle point j'ai une grande confiance en vous Commandant Teikof.


- Mais... Si nous faisons cela... Les européens aurons des preuves contre nous...


- Rassurez vous, tout est déjà près pour l'attaque... Sergeï regarda l'heure. Maintenant nous devons y aller, ils doivent nous attendre.


Le maréchal pris alors le téléphone de la suite et appuya sur les touches pour composer le numéro du garage qui était garder par de nombreux soldats des Gardes Rouges. Izotov leur donna l'ordre de préparer les Cosaques pour un départ immédiat et de prévenir les Hommes de Teikof et les soldats qui accompagner ce dernier vers la suite du Maréchal. La journée s'annoncer magnifique...

_________________


"Ce grand mal... d'où est-ce qu'il est venu ? Comment il c'est faufiler dans le monde ? Quelle graine, quelle racine la fait pousser ? Qui fait ça... Qui nous tue... Qui nous arrache la vie et la lumière et nous montre pour nos narguer ce qu'on aurait put connaître... Est-ce que cette noirceur et en toi aussi ? A tu toi aussi traverser cette nuit ?"


Question du Lieutenant Dimitri Petrenko à un ami Européen après la campagne de Chine en 2014.

"la violence a réglé dans l'histoire plus de questions que n'importe quel autre facteur."

Écrivain Américain du XXème Siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARC Sierra-24Jeune recrueavatar
Messages : 12
Date d'inscription : 08/01/2012

Dossier du personnel
Grade Honneur:
Arme n°2:: Pistolet Wilson Spec Ops II silencieux
Arme n°1:: P- 90 Silencieux/viseur hybride ACOG/Laser + balles FMJ (chemisées)

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   Dim 12 Fév - 9:59

Sierra écouta quelques minutes les différentes ondes radios que les opérateurs européens balançaient sur tous toutes les stations possibles. Mais il en cherchait une précisément. Là il venait de la trouver. Tout de moins la fréquence. Le soldat sortit une tablette et se connecta à cette fréquence.

Citation :
Fréquence Sierre-Papa-Echo-Charlie-India-Alpha-Lima-Echo

CONNEXION EN COURS...

IDENTIFICATION : ARC S-34
MOT DE PASSE : *********************
CONFIRMATION (CODE DE SECURITE) : *******

CONNEXION ACCEPTEE...

LA SECTION ARCA DE L'ENFORCER CORPS VOUS REMERCIE DE VOTRE CONNEXION



C'était bon. Il était connecté à la fréquence de la Section ARCA. Mais elle ne lui apportait pas vraiment grand chose pour l'instant. Ses oreillettes vibraient violemment tant le son était puissant. Un duo d'Alpha perdu ? Non... Juste mis hors d'usage mais en un seul morceau. Et même si ce n'était en fait que deux simples soldats les russes l'auraient senti passés si ils les avaient tués. L'ARC composa un court numéro sur son portable.

"Allo ?
- Capitaine Deschamps ? Envoyez Speedy à trois rues du CPI. Moi et les Sierra seront là.
- Bien reçu Sierra-34. Ca marche toujours pour le restaurant ?
- Nous sommes en mission Capitaine. Sierra terminé."

34 raccrocha avec rage et sauta des marches sur lequel il était. Rapidement il atteignit la rue qu'il cherchait. Un antique VAB apparut. Tant d'armées l'utilisaient que personne n'irait voir qui s'y terrait. La porte gauche s'ouvrit et Sierra et quatre Les cinq derniers s'occuperaient de la protection de la salle du CPI. Le pilote Bêta-8 "Speedy" salua Sierra et enclencha les gaz.

"Colonel ? Sierra-34 au rapport ! Quels sont les ordres ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Prélude-01: Le Procès.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prélude-01: Le Procès.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» [déroulement des procès]
» [procès] La Rochelle - Billlogan - arnaque
» Saintes : Marcella (procès RP)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
End War :: Espace RP :: Théatre de Guerre.-